Le dépistage

DANS LA POPULATION GÉNÉRALE

IL N'Y A PAS DE DÉPISTAGE ORGANISÉ...

En France, il n’y a pas de dépistage organisé des cancers de la gorge et de la bouche. Certaines expériences à l’étranger n’ont pas été concluantes.
En France, l'étude DepistORL portant sur des sujets de plus de 40 ans ayant fumé pendant au moins 20 ans et consommant de l'alcool est en cours de recrutement étudie l'intérêt d'un questionnaire annuel. S'il existe une symptomatologie suspecte, le sujet est convoqué à une consultation ORL durant laquelle seront réalisés, d'une part une nasofibroscopie et un brossage pharyngo-oesophagien. L'inclusion des volontaires est terminée depuis 2011.
En fonction des résultats obtenus, un dépistage pourrait être envisagé sur certaines populations à risque.

IMPORTANT !

Dans ce domaine le rôle de votre dentiste est important pour détecter des lésions précoces. 

Cependant, pour l’essentiel, le dépistage repose sur vous !

CHEZ LES FUMEURS

Cette maladie touche particulièrement les fumeurs. De ce fait, il est très important de consulter votre médecin dès que l'un des symptômes suivants apparaît et persiste au delà de 10 jours :

  • Une difficulté à avaler
  • Un mal de gorge
  • Une grosseur apparente au niveau du cou

Devant de tels symptômes, le dépistage comprend un examen ORL et contrôle histologique de toute lésion laryngée chronique. Ce bilan s’impose, aussi, devant toute modification de la voix, en particulier chez les fumeurs.

Mise à jour

13 février 2015