Les reins

Un peu d'anatomie

LES REINS

Caractéristiques générales

Les reins sont des organes pairs de couleur brun rougeâtre. Ils sont  situés immédiatement sous le diaphragme, plaqués contre la paroi postérieure de la cavité abdominale, au niveau des premières vertèbres lombaires et de part et d'autre de la colonne vertébrale.
Ils mesurent environ 12 cm de haut sur 6 cm de large et 3 cm d'épaisseur. Ils ont grossièrement la forme d’un haricot.
Chaque rein pèse environ 150 g chez l'homme et 130 g chez la femme.

Leur situation anatomique


Ils sont situés au bord inférieur de la onzième vertèbre dorsale (D/T11) et au bord inférieur de l'apophyse transverse de la troisième lombaire (L3).
Le rein droit est situé en arrière du foie et le rein gauche est en arrière du pancréas et du pôle inférieur de la rate.

La loge rénale

Les reins sont entourés d'une capsule. Ce sont des organes suspendus mais très bien retenus et protégés une loge constituée par trois couches tissulaires, le fascia rénal, la capsule adipeuse et la capsule rénale. De ce fait, les reins sont fixés, d’une part, aux organes adjacents de la cavité abdominale par le fascia rénal composé d'une fine couche de tissu conjonctif. D’autre part, des capsules adipeuses  maintiennent les reins fermement en place dans une loge derrière le péritoine. Ceci explique que les anatomistes disent que les reins sont des organes rétropéritonéaux.

LES VOIES EXCRÉTRICES

Le hile se présente comme une cavité, profonde d'environ 3 cm. Il contient les vaisseaux et les cavités excrétrices, c'est à dire les calices et une plus ou moins grande partie du bassinet.
Les calices mineurs, au nombre de 8 à 10 tubes qui coiffent les papilles.
Les calices majeurs (ou pyélon), formés par la réunion des calices mineurs, le plus souvent au nombre de 3.
Les calices supérieur, inférieur et moyen se réunissent pour former le bassinet.
Le bassinet se poursuit avec les deux uretères s'abouchent dans la vessie après un trajet sous muqueux qui assure un dispositif anti-reflux.

LES DIFFÉRENTES RÉGIONS DU REIN

Une coupe longitudinale du rein permet de distinguer trois grandes régions :

  • Une région externe, le cortex rénal située immédiatement sous la capsule rénale où se trouvent tous les glomérules
  • Une région médiane, la médullaire, composée d'un ensemble de structures pyramidales à l'aspect striée, les pyramides de Malpighi, dont l'extrémité interne ou papille se projette dans la cavité excrétrice (petit calice)
  • Au centre, en contact direct avec le hile, une cavité le bassinet (réception de l'urine). L'urine sort du tube collecteur et s'écoule dans les calices, le bassinet puis l'uretère.


LA VASCULARISATION DU REIN


Le rein est un organe très richement vascularisé qui reçoit environ le quart du débit cardiaque. Le sang est amené par l’artère rénale qui vient de l'aorte abdominale. Après avoir traversé le rein, le sang repart par une veine rénale, veine volumineuses et avalvulée d'un diamètre de 8 à 10 mm  qui se jette dans la veine cave inférieure.
Les lymphatiques sont situés autour de la veine rénale et se drainent dans les nœuds latéro-aortiques droit ou gauche.

Les fonctions des reins

LE REIN C'EST D'ABORD UN FILTRE…

Chaque rein est constitué d'environ un million d'unités élémentaires appelées néphrons (d'où le nom de néphrologie qui désigne l'activité médicale spécialisée dans les maladies rénales).
Chaque néphron comporte :

  • Un glomérule qui est un peloton de très petits vaisseaux (capillaires) provenant des ramifications de l'artère rénale. C'est à travers les parois de ces vaisseaux que s'effectue la filtration du sang pour former l'urine. Cette fonction essentielle s’appelle la filtration glomérulaire.
  • Un tubule est un conduit long d'environ 6 cm, très fin de 0,1 à 0,01 mm de diamètre, où va cheminer le liquide filtré par le glomérule, pour déboucher dans un calice qui se déversera dans le bassinet.


FORMATION DE L’URINE

Le rein produit l'urine. La quantité d'urine ou diurèse excrétée chaque jour varie de 1 à 2,5 litres.
L’ urine dite primitive se forme dans le glomérule par un mécanisme d'ultrafiltration. L'eau, les électrolytes, les substances dissoutes de faible poids moléculaire passent à travers la paroi du glomérule et s'écoulent dans le tubule. Les substances de poids moléculaire plus élevé, comme les protéines ou les globules rouges, ne passent pas à travers la paroi du glomérule.
Cette urine primitive sera ensuite transformée tout au long de son cheminement à travers les différents segments du tube. Une grande partie de ce qui a été filtré sera réabsorbé. Cette réabsorption peut être considérable,  98 % de l'eau et des sels minéraux filtrés sont réabsorbés et repassent dans le sang.
Le rein secrète, à ce niveau, certaines substances qu'il a formé, comme l'ammoniac.
Les mécanismes qui règlent ces mouvements sont très complexes, mettant en jeu de nombreuses substances ou hormones secrétées par l'organisme, notamment l'aldostérone de la glande surrénale ou l’hormone antidiurétique de l'hypophyse.

ÉLIMINATION DES DÉCHETS

Par la formation de l'urine, les reins éliminent de l'organisme une grande par des déchets de l’organisme. Les plus nombreux proviennent de la destruction ou catabolisme des protéines, constituants de base de toutes les cellules. Grâce à des réactions chimiques complexes, dont beaucoup sont effectuées au niveau du foie, les protéines seront transformées en urée. Les reins élimineront du sang l'urée.

RÉGULATION DU MILIEU INTÉRIEUR

Une faculté d'adaptation

Les reins, en s'adaptant en permanence aux circonstances extérieures, jouent un rôle fondamental dans le maintien du milieu intérieur, donc de la vie.
Le sang et les liquides qui forment le milieu intérieur doivent avoir une composition maintenue constante, quelles que soient les variations de l'environnement.
Ce compartiment liquidien comporte les éléments suivants :

  • L'eau est le constituant le plus abondant du corps humain, représentant 60 % du poids corporel total. Elle se trouve à l'intérieur des cellules, secteur intracellulaire et aussi à l'extérieur, secteur extracellulaire du sang et des liquides interstitiels.
  • Les électrolytes sont des sels organiques et minéraux : sodium, potassium, chlore, bicarbonates, calcium, phosphore.


Le milieu intérieur doit rester constant...

Dans sa composition, c'est le cas de certains électrolytes, comme le calcium, le sodium et le potassium qui jouent un rôle essentiel dans la contraction musculaire, en particulier du muscle cardiaque. En effet, une variation trop importante de leur taux serait très dangereuse.
Dans sa répartition, les mouvements d'eau entre les différents secteurs dépendent de la concentration en sodium. Les reins maintiennent l'équilibre normal de ces substances en les éliminant en cas d'excès ou en les retenant en cas de déficit.

LES HORMONES RÉNALES

Le rein sécrète plusieurs hormones.
L' érythropoïétine (EPO) stimule la formation des globules rouges par la moelle osseuse.
La rénine intervient dans la régulation de la tension artérielle
Il produit aussi, des prostaglandines qui règlent les circulations locales, des enzymes qui agissent sur la vitamine D et donc régule le calcium et la composition minérale des os.

LES REINS SONT DES ORGANES VITAUX…

Leur rôle est d’éliminer les déchets qui proviennent du fonctionnement l’organisme et de maintenir l'équilibre chimique du sang. Si les reins ne fonctionnent plus, les déchets s'accumulent dans le sang et deviennent toxiques. On parle alors d’insuffisance rénale ou d’urémie.

En pratique

Les grandes fonctions des reins…

  • Excrétion des déchets
  • Régulation de l'eau et des électrolytes
  • Régulation de la pression sanguine
  • Régulation du pH sanguin
  • Contrôle de l'érythropoïèse
  • Activation de la vitamine D

La fonction de filtration

  • Débit Sanguin Rénal (DSR) : 1,1 litre par minute
  • Débit de Filtration glomérulaire (DFG) : 125 ml par minute
  • Fraction filtrée (DFG/DSR) : 20 % du débit

Mise à jour

29 septembre 2010