Avant propos

VOUS ALLEZ VOUS EN SORTIR !

NE PAS PERDRE DE VUE...

Tout d’abord, rappelez-vous que le cancer du testicule est une maladie que l’on peut traiter facilement et guérir dans la plupart des cas, même aux stades avancés, voire métastatiques de la maladie. 

LE TRAITEMENT QUE L'ON VA VOUS PROPOSER...

La réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP)

Si votre médecin traitant ou votre urologue a diagnostiqué un cancer du rein, vous serez alors orienté vers un service d'oncologie ou de chirurgie urologique. Vous serez alors pris en charge par une équipe de spécialistes pour déterminer précisément le stade d'évolution de votre maladie et pour vous proposer les options de traitement les plus adéquates. L'équipe comprend, le plus souvent, un radiothérapeute, un oncologue et un chirurgien urologiste.
Votre cas sera discuté lors d'une réunion regroupant les différents spécialistes. Au terme de cette discussion, une proposition de traitement sera formulée.

La proposition de traitement

Elle vous sera expliquée en détail par le médecin qui vous prendra en charge lors d'une consultation longue spécifique, appelée, consultation d'annonce. Vous pourrez, au terme de cette consultation, rencontrer d'autres membres de l'équipe soignante qui pourront vous expliquer certains points et vous orienter pour régler certains problèmes administratifs.

 LES TRAITEMENTS

Ils font appel à différentes modalités qui seront utilisées ou non, en fonction du type de cancer; de son stade d’évolution et des facteurs de pronostic. Par exemple, les séminomes sont sensibles à la radiothérapie, à l'opposé, les tumeurs non-séminomateuses sont plus sensibles à la chimiothérapie.
Les modalités habituelles de traitement, en France et dans le monde, sont les suivantes :
  • La chirurgie dans tous les cas, suivie ou non d’un curage ganglionnaire
  • La radiothérapie pour les séminomes
  • La chimiothérapie

Les types de traitements

LES TRAITEMENTS LOCO-RÉGIONAUX

Ce type de traitement est utilisé pour traiter la tumeur où elle est située et souvent aussi les ganglions lymphatiques de drainage de la tumeur.
La chirurgie et la radiothérapie sont des exemples de traitements locaux.


LES TRAITEMENTS SYSTÉMIQUES

Ce traitement est administré par voie orale ou par voie intraveineuse afin d'atteindre les cellules cancéreuses qui pourraient s'être répandues au-delà du poumon et des ganglions adjacents.
La chimiothérapie, les thérapies ciblées et l'immunothérapie sont des traitements systémiques.


LE TRAITEMENT ADJUVANT OU DE PRÉVENTION

Définition

Quand le traitement, loco-régional ou systémique est administré aux patients qui n'ont plus de cancer détectable après la chirurgie, il est appelé traitement adjuvant ou de prévention.

Ses objectifs

Le but du traitement adjuvant est de détruire ces cellules tumorales cachées.
Les cellules cancéreuses peuvent partir hors de la tumeur primaire et commencer à essaimer, même au cours des stades précoces de la maladie.
Ces cellules cancéreuses peuvent ne pas être détectées au cours de l'examen clinique ni être vues à la radiographie ni par un autre procédé d'imagerie médicale. De plus, au début, ces cellules cancéreuses essaimées dans l'organisme ne provoquent pas de symptômes, mais peuvent donner ultérieurement naissance à des tumeurs situées dans d'autres organes.

Important !

Tous les patients n'ont pas besoin de recevoir un traitement adjuvant.

Vos questions légitimes...

  • Est-ce urgent ? Quand dois-je débuter le traitement ?
  • Quelles sont les options possibles ?
  • Ai-je intérêt à prendre un second avis ? Dans quel type d’établissement dois-je être hospitalisé ? Ai-je intérêt à me faire soigner à l’étranger ?
  • Comment les traitements vont-ils agir ? Quelle sera la durée du traitement ?Aurais-je des effets secondaires ?
  • Quel sera l’impact du traitement sur la possibilité d’avoir des enfants ?Aurais-je une vie sexuelle normale après ?…

Mise à jour

16 mars 2011