Le suivi post-thérapeutique

Pourquoi ?

L’instauration d’un suivi médical, après traitement, à intervalles réguliers, est essentielle pour tous les patients traités pour un mélanome. Au cours du suivi, les examens de dépistage d'éventuelles récidives vont de pair avec un soutien psychologique et social pour aider le patient à faire face avec l’avenir.
L’une de vos plus grandes appréhensions est la peur de la récidive. Souvent, l'apparition d'un symptôme de maladie est attribuée à une rechute et peut entraîner un grand désarroi. Bien que les symptômes soient des signes importants d’une récidive possible, et qu’ils ne doivent pas être sous-estimés, d’autres maladies peuvent aussi produire des symptômes similaires. Un bon suivi aide à découvrir la cause réelle de ces symptômes, et s’il y a récidive, de la détecter suffisamment tôt.

Une rechute, après excision chirurgicale : pourquoi ?

Tout d’abord, rassurez-vous, cela n’est pas fréquent. Dans le cas contraire, un diagnostic précoce permet de contrôler la maladie. La récidive peut se présenter de plusieurs façons :

  • D’une récidive au site de l’opération,
  • De la constitution de métastases dites « en transit », puis de métastases dans les ganglions. Il faut savoir qu’elles ne sont pas nécessairement précédées d'une récidive locale, d’où l’importance du suivi médical !
  • De métastases viscérales, par ordre de fréquence décroissante, dans les poumons, le foie, le cerveau, le squelette, là encore, qui ne sont pas nécessairement précédées d'une récidive local ou locorégionale.

Les seconds cancers cutanés

LES FAITS

Le risque de développer un second cancer après un mélanome cutané est supérieur à celui de la population générale.
Il réside essentiellement en la survenue d’un second mélanome cutané mais également d’autres tumeurs malignes de la peau.
Le risque de survenue d'un deuxième mélanome est d'autant plus élevé que le diagnostic de premier mélanome a été fait avant 30 ans, qu'il existe des cas familiaux de mélanomes et que vous êtes porteur de nævi « atypiques »

LES MESURES RECOMMANDÉES

C’est un temps important du premier examen de suivi. C’est pourquoi, votre dermatologue :

  • Effectuera un examen cutané complet à la recherche d'un deuxième mélanome,
  • Recherchera des facteurs augmentant le risque de faire un deuxième mélanome,

Vous apprendrez les techniques d’autosurveillance des nævi et l es mesures de protection vis-à-vis des UV naturels et l’éviction des UV artificiels vous serons, à cette occasion, réexpliquées.

Le suivi médical « standard » (recommandations de 2016)

POUR LES MÉLANOMES DE STADES IA-IB (AJCC 2009)

Le risque de récidive à 5 ans

Il varie entre 1 à 7,1 % au stade IA et de 18 % au stade IB.
Les récidives sont par ordre décroissant de fréquence : cutanées locales ou en transit, ganglionnaires et à distance.
Certaines récidives peuvent être tardives, voire très tardives, après 10 ans. Cependant, le risque de récidive après 3 ans est < 5 %.

En pratique...

Un examen clinique complet tous les 6 mois pendant 3 ans puis tous les ans pendant toute la vie, sera fait par un dermatologue
Vous serez formé par l’équipe soignante aux techniques d’autodépistage d’un nouveau mélanome et d’autodétection d’une éventuelle récidive.
Aucun examen d’imagerie complémentaire en dehors de signes d’appel, ne sera demandé.
Un rappel des règles de photoprotection vous sera fourni par l'équipe médicale.

POUR LES MÉLANOMES DE STADES IIA-IIB (AJCC 2009)

Le risque de récidive à 5 ans

Il varie de 22 à 40 %.
La majorité des récidives se produisent avant 3 ans.

En pratique...

Un examen clinique complet par un dermatologue sera fait tous les 3 mois pendant 3 ans puis une fois par an au-delà.
Une échographie ganglionnaire de l’aire de drainage tous les 3 à 6 mois pendant 3 ans est recommandée.
Vous pratiquerez l’autodépistage d’un nouveau mélanome et l’autodétection d’une récidive.

POUR LES MÉLANOMES DE STADES IIC-IIIA (AJCC 2009)

Le risque de récidive

Il est à 5 ans varie de 35 à 45 %.

En pratique...

Un suivi clinique complet notamment de tout le tégument et des aires ganglionnaires avec 4 visites par an pendant 3 ans, 2 visites annuelles jusqu'à la cinquième année, puis annuelle à vie.
Vous pratiquerez un autodépistage d’un nouveau mélanome et une autodétection d’une récidive.
Une échographie ganglionnaire de l’aire de drainage sera prescrite tous les 3 à 6 mois pendant 3 ans.
En option, d'autres examens d’imagerie, scanner cérébral et thoraco-abdomino-pelvien ou 18FDG-PET-TDM pourront être demandés, une fois par an pendant 3 ans.

POUR LES MÉLANOMES DE STADES IIIB-IIIC (AJCC 2009)

Le risque de récidive à 5 ans

Il varie de 42 à 51 % au stade IIIB, et de 55 à 80 % au stade IIIC.
La majorité des récidives se produit dans la 1re année, puis le risque diminue progressivement pour être inférieur à 5 % après 3 ans.

En pratique...

Un suivi clinique complet notamment de tout le tégument et des aires ganglionnaires avec 4 visites par an pendant 3 ans, 2 visites par an pendant les 4e et 5e années, puis annuelle.
On vous demandera de pratiquer un autodépistage d’un nouveau mélanome et une autodétection d’une récidive.
Une échographie ganglionnaire de l’aire de drainage tous les 3 à 6 mois sera prescrite pendant 3 ans.
La réalisation d’imagerie complémentaire par scanner cérébral et thoraco-abdomino-pelvien ou 18FDG-PET-TDM sera proposée tous les 6 mois an pendant 3 ans.

QUELQUES CAS PARTICULIERS…

En cas de mélanome in situ

Après exérèse complète d’un mélanome in situ avec des marges d’exérèse adéquates, le risque de récidive locale est négligeable.
Une surveillance clinique, tous les ans, pendant toute la vie sera proposée pour pouvoir dépister un éventuel deuxième mélanome.

L’indice de Breslow était inférieur à 1,5 millimètre …

Dans ce cas, les visites de suivi auront lieu tous les six mois pendant dix ans, puis annuellement, toute la vie.

UN TABLEAU DE « BORD », POUR VOUS AIDER…

 

 

  Stade

Pendant les 3 premières années de suivi 

Ensuite...

Examen

Échographie

Imagerie

Examen clinique

Stades IA - IB 

6 mois

aucune

Annuel à vie

Stades IIA et IIB 

3 à 6 mois

3 à 6 mois

Aucune

Annuel à vie

Stades IIC et III

3 mois

3-6 mois

TDM/TEP-FDG

annuel pendant 3 ans

Tous les 6 mois 2 ans

Annuel à vie

Stades IIIB et IIIC

3 mois

3-6 mois

TDM/TEP-FDG

Tous les 6 mois pendant 3 ans

Tous les 3 mois 3 ans
Tous le 6 mois 2 ans
Annuel à vie   

 

Mise à jour

11 décembre 2018