Le bilan d'extension

Avant propos

Si l’examen clinique et la biopsie ganglionnaire orientent vers un lymphome, une série de tests de diagnostic doivent être pratiqués, au terme desquels le médecin pourra préciser le diagnostic précis et l’extension de la maladie.

Les examens « standards » d’imagerie médicale

LA RADIOGRAPHIE PULMONAIRE

C’est un examen important dans le bilan d'un lymphome. Cet examen simple permet d'examiner le médiastin. Le médiastin est la partie du thorax située entre les poumons et le cœur contenant de nombreuses chaînes de ganglions lymphatiques. Elle permet de rechercher la présence d’une localisation secondaire de la maladie (métastase). De plus, la radiographie pulmonaire doit éliminer un épanchement pleural qui sera soumis le cas échéant à une cytoponction.

LA TOMODENSITOMETRIE (TDM) OU SCANNER

Un scanner de l'ensemble du thorax et de l'abdomen est toujours fait dans le bilan initial d'un lymphome. Il sera refait au cours du traitement et à la fin de celui ci pour juger de la réponse de la maladie au traitement. Par la suite il sera souvent proposé comme examen de surveillance et refait à intervalles réguliers.

A TOMOGRAPHIE D'ÉMISSION DE POSITONS (TEP)

Le principe

C’est un examen d'imagerie médicale de plus en plus souvent réalisé. Un produit faiblement radioactif, le 18F-FDG (fluoro-déoxy-glucose) est injecté par voie intraveineuse. Ce produit va se fixer préférentiellement dans les cellules cancéreuses, sa répartition dans l'organisme permet donc de détecter ces cellules. La TEP peut être réalisée pour détecter du tissu cancéreux ou vérifier son absence, lors du diagnostic de la maladie, en cours de traitement ou dans le cadre de la surveillance après traitement.


Les indications actuelles


Le PET-scan prend une importance de plus en plus grande dans l'évaluation de certains lymphomes, surtout les lymphomes agressifs. Cette technique est aussi particulièrement utile pour juger de la réponse au traitement.


@ Pour plus de détails, voir dans IMAGERIE MÉDICALE

D’autres examens sont parfois utiles…

FIBROSCOPIE GASTRIQUE

S'il existe un doute sur une possible localisation du lymphome au niveau de l'estomac, une fibroscopie sera proposée.
Elle consiste à introduire dans le tube digestif (œsophage puis estomac) un fin tuyau qui permet de regarder à l'intérieur de celui-ci.
Il faut, bien sûr, ne pas avoir mangé ni bu pendant plusieurs heures avant l'examen. Il n'est habituellement pas fait d'anesthésie. Cet examen n'est pas douloureux mais il peut être assez désagréable.

IRM


Cet examen d'imagerie médicale est pafois demandé pour étudier certaines localisations, osseuses, rachidiennes et du système nerveux central.


@ Pour plus de détails, voir dans IMAGERIE MÉDICALE

Mise à jour

7 septembre 2012