Le suivi médical

Pourquoi est-ce important ?

Un suivi médical est essentiel pour tous les patients traités pour une « LMC ». Au cours du suivi, les examens de dépistage d'éventuelles récidives vont de pair avec un soutien psychologique et social pour aider le patient à faire face avec l’avenir.
L’une de vos plus grandes appréhensions est la peur de la récidive. Souvent, l'apparition d'un symptôme de maladie est attribuée à une rechute et peut entraîner un grand désarroi. Bien que les symptômes soient des signes importants d’une récidive possible, et qu’ils ne doivent pas être sous-estimés, d’autres maladies peuvent aussi produire des symptômes similaires. Un bon suivi aide à découvrir la cause réelle de ces symptômes, et s’il y a récidive, de la détecter suffisamment tôt.

LES SYMPTOMES D'ALERTE QUE VOUS DEVEZ SIGNALER A VOTRE MéDECIN

  • Une pâleur
  • Des saignements
  • Des douleurs osseuses
  • Des douleurs abdominales (coté gauche)
  • Un amaigrissement ou une perte totale d’appétit
  • Une sensation de fatigue qui persiste

Les visites et les examens de contrôle

LE RYTHME

A début, les visites sont rapprochées, trimestrielles pour devenir par la suite semestrielles.

QUE SURVEILLE-T-ON ?

Réponse : on surveille les différents types de rémission….

La rémission clinique (RC)

Elle est évaluée par la diminution de la taille de la rate.

La rémission biologique (RHC)

Elle est évaluée par la NFS. Sa normalisation ainsi que celle du myélogramme sont synonymes de réponse hématologique complète (RHC).

La rémission cytogénétique (RCyC)

Elle est définie par la disparition des cellules avec chromosome de Philadelphie portant la translocation t(9;22) en cytogénétique conventionnelle. Il est maintenant possible de quantifier la réponse en fonction du nombre de mitoses avec et sans chromosome Philadelphie.

La rémission en biologie moléculaire (RMC)

Elle est évaluée par la méthode RT-PCR quantitative. Cette méthode de biologie moléculaire permet de détecter 1/10 5 cellules leucémiques. La disparition du clone BCR-ABL signe la rémission moléculaire.

Le contenu des visites

Il est détaillé ici et représente une situation standard. Il faut savoir cependant que votre centre d'oncologie/hématologie ou votre cas particulier peut amener à d'autres types de surveillance, tout aussi efficaces.

Les deux premières années

Le suivi de base trimestriel à faire :

  • Une consultation avec un examen clinique complet.
  • Une prise de sang : une NFS avec taux des plaquettes, une vitesse de sédimentation (VS) et une étude cytogénique.
  • En cas de greffe de moelle, on recherchera systématiquement des signes en faveur d'une maladie du greffon contre l'hôte (GVHD) au travers d’un bilan hépatique.

Les examens du suivi à faire semestriellement :

  • Un myélogramme.
  • Un examen de la fonction respiratoire (une fois par an).
  • Si d'autres examens étaient anormaux lors du diagnostic, ils pourront alors être répétés.

De la 3 ème à la 4 ème année
 
Le suivi à faire tous 6 mois

  • Une consultation avec un examen clinique complet.
  • Des examens biologiques : NFS et plaquettes, VS, tests hépatiques, LDH, bêta2-microglobuline.

Une fois par an

  • Un myélogramme
  • Si vous avez reçu des transfusions, un contrôle des sérologies virales, HIV et virus de l'hépatite B et C
  • D'autres examens, s’ils étaient anormaux au diagnostic, pourront être répétés (endoscopies, scintigraphies, radiographie, etc.)

Au-delà de 5 ans

Le bilan suivant, une fois par an, est alors important pour détecter tout problème éventuel, en sachant que tout autre examen pourra être demandé en fonction des constatations :

  • Une consultation avec un examen clinique complet.
  • Une prise de sang : NFS et plaquettes, VS, tests hépatiques, fibrine, protidémie, électrophorèse des protéines sériques, fer (sidérémie), LDH, bêta2 microglobuline,
  • Une radiographie du thorax.

Mise à jour

12 février 2009