Les différents stades

Un cas particulier...

Contrairement aux autres types de cancers, pour lesquels la proposition thérapeutique est basée sur l’évaluation pronostique selon la classification TNM, il n’y a pas de classification pronostique consensuelle pour les cancers du foie.

De nombreuses classifications ou scores ont été proposées [Okuda, BCLC (Barcelone Clinic Liver Cancer)], qui est plus un algorithme thérapeutique qu’un score pronostique, CLIP, GRETCH, TNM-AJCC…) mais les études les comparant ont donné des résultats discordants.

Ainsi, en dehors des essais, la proposition thérapeutique doit être élaborée en fonction de trois critères :

  • L’extension tumorale
  • L’état du foie non tumoral
  • L’état général du patient

Stade Okuda

Stade Okuda (Points)01
Envahissement du foie par la tumeur < 50 % > 50 %
Ascite Non Oui
Albuminémie (g/l) 
Bilirubinémie (mg/l)
> 30 
< 30
< 30 
> 30
Stade I : 0 point - Stade II : 1 ou 2 points - Stade III : 3 ou 4 points  

 

Comparaison des différents score pronostiques

Stade BCLCOMSTumeurStade OKUDA
Précoces 
A1 
A2 
A3 
A4



0
Unique > 5 cm 
Unique > 5 cm 
Unique > 5 cm 
3 lésions < 3 cm



I-II
Intermédiaire B 0 Multinodulaire I-II
Évolué C 1-2 Invasion vasculaire ; métastases I-II
Terminal D 3-4 Indifférente III

Au delà de la stadification...

LE PRINCIPE DU GRADE...

Le médecin anatomopathologiste examine les tissus prélevés par biopsie, au microscope (examen histologique). Il leur attribue un grade pathologique. Le grade pathologique aide à préciser la stratégie thérapeutique et d’évaluer le pronostic de la maladie. Plus les tumeurs sont indifférenciées, c’est à dire différentes des structures normales, plus elles sont agressives. A l'inverse, plus une tumeur est différenciée, c’est à dire proche de la structure normale, plus son évolution est favorable.

LES GRADES SELON EDMONDSON & STEINER

Le système de gradation le plus souvent employé est celui décrit par Edmondson et Steiner. Pour définir le grade, on étudie, la taille du noyau, les contours du noyau, les nucléoles et l’existence de grosses anomalies de l’aspect des cellules.
Les bas grades correspondent aux cancers de grade I et II dans lesquels l'aspect des cellules est relativement normal. Les cellules se multiplient peu (faible nombre de mitoses).
Les haut grades correspondent aux cancers de grade III et IV. Ces cancers ont des cellules très indifférenciées, un nombre de mitoses est élevé. De nombreuses cellules présentent des anomalies des noyaux cellulaires (ploïdie).

  • Grade I : cellules d’aspect normal
  • Grade II : cellules modérément différenciées
  • Grade III : nombreuses mitoses et anomalies des noyaux
  • Grade IV : cellules indifférenciées

LA STROMA RÉACTION ...

En plus de l'apparence des cellules tumorales, l’aspect du stroma (tissu entourant la tumeur) qui est le reflet de la réaction hôte tumeur est décrit. Un stroma, abondant et fibroélastique, est, en général, de bon pronostic. A l'inverse, la présence de zones de nécrose (destruction cellulaire) serait un signe de moins bon pronostic.

LES AUTRES PARAMÈTRES

La ploïdie des cellules cancéreuses

Cette notion se réfère à la quantité d'ADN qu'elles contiennent dans leur noyau. S'il y a une quantité normale d'ADN, les cellules sont dites diploïdes. Si le taux d'ADN est anormal, les cellules sont dites aneuploïdes.
Certaines études ont montré que les cancers du foie aneuploïdes ont tendance à être plus agressifs.
Le pourcentage de phase S pourrait avoir un intérêt pronostic dans certaines formes de la maladie.

L'index Ki-67

Le taux de division des cellules cancéreuses peut aussi être estimé par la mesure de l’antigène Ki-67. Un index Ki-67 élevé indique que les cellules cancéreuses se divisent rapidement. Cet indice ne semble pas être très important pour déterminer le pronostic de la maladie.

Mise à jour

1er décembre 2018