Le dépistage

Il n'y a pas de dépistage organisé....

C'est une maladie relativement rare.

Il n’y a pas de dépistage organisé dans la population générale car aucune étude, à ce jour n'a prouvé son utilité en termes de réduction de la mortalité.
 

En revanche, si vous pensez avoir un ou plusieurs facteurs à risques, en particulier si vous fumez, ou si vous présentez des symptômes évocateurs, comme une dysphagie (difficulté à avaler) parlez-en à votre médecin qui vous pourra envisager des examens complémentaires de dépistage !

En cas d’endobrachy-œsophage (EBO)

RAPPEL...

L’endobrachy-œsophage (EBO) est une complication de l’œsophagite et constitue un état précancéreux qui augmente de le risque d’adénocarcinome de 30 à 125 fois.

LA SURVEILLANCE

Les modalités de surveillance sont simples et permettent de prévenir l’évolution vers le stade de cancer invasif. Elle est basée sur l'endoscopie oeso-gastro-duodénale (EOGD) et la réalisation de biopsies itératives. Le rythme des examen est de:

  • EBO < 3 cm : EOGD tous les 5 ans
  • EBO entre 3 et 6cm : EOGD tous les 3 ans
  • EBO > 6cm : EOGD tous les 2 ans

 

En cas de dysplasie

Le recommandations habituelles sont les suivantes :

  • De bas grade douteuse : contrôle à 2 mois
  • De bas grade certaine : EOGD tous les 6 mois pendant 1 an puis annuelle
  • De haut grade : EOGD de contrôle après 2 mois de traitement par des inhibiteurs de la pompe à rotons (IPP). Elle implique un bilan sous anesthésie générale avec bilan d’extension

 

Dans tous les cas, le suivi doit se faire à long terme.

Mise à jour

4 avril 2016