Le suivi post-thérapeutique

Pourquoi ?

Un suivi médical est essentiel pour tous les patients qu’ils soient traités ou surveillés pour une leucémie lymphoïde chronique « LLC ». Au cours du suivi, les examens de dépistage d'éventuelles récidives vont de pair avec un soutien psychologique et social pour aider le patient à faire face avec l’avenir.

Suivre l’évolution de la maladie…

L’une de vos plus grandes appréhensions est la peur de la progression de la maladie alors « indolente » ou, si vous avez été traité, la récidive. Souvent, l'apparition d'un symptôme de maladie est attribuée à une rechute et peut entraîner un grand désarroi. Bien que les symptômes soient des signes importants d’une récidive possible, et qu’ils ne doivent pas être sous-estimés, d’autres maladies peuvent aussi produire des symptômes similaires. Un bon suivi aide à découvrir la cause réelle de ces symptômes, et s’il y a récidive, de la détecter suffisamment tôt.
Les visites sont rapprochées au début puis elles s'espacent avec le temps.

LES SYMPTÔMES D'ALERTE

  • Des ganglions
  • Une fièvre > 38°C de plus de 7 jours
  • Un amaigrissement
  • Une sensation de fatigue qui persiste
  • Une anémie
  • Tout nouveau symptôme inhabituel persistant.

Les visites et les examens de contrôle

LES CONSULTATIONS CHEZ L'HÉMATOLOGUE

Au cours de ces visites, votre médecin s'informera de votre état de santé et sur les symptômes que vous pourriez ressentir.
Il pratiquera un examen clinique détaillé.
à cette occasion, il pourra demander des examens de laboratoire ou d'imagerie médicale pour confirmer la rémission ou pour détecter, le plus précocement possible, une récidive éventuelle de la maladie.

LE CONTENU

Le contenu du suivi est variable en fonction du stade. Le plus souvent, en dehors de signes d'appel, le suivi se résume à un examen tous les 3 ou 6 mois. Il comprend :

  • Une consultation avec un examen clinique complet,
  • Une prise de sang 
    • Numération/formule sanguine (NFS), avec plaquettes, VS, fibrine, protidémie, électrophorèse des protéines sériques, fer (sidérémie),
    • LDH et bêta2-microglobuline pour suivre l’évolution de la masse tumorale,
  • Une radiographie pulmonaire tous les ans.

Dans certains cas particulier, ce bilan standard pourra être complété par les examens spécialisés.
Bilan de la fonction cardiaque par échographie cardiaque si vous avez reçu des médicaments affectant le cœur comme les anthracyclines (doxorubicine) dans une chimiothérapie de type « CHOP-LLC ».

(Ces informations sont données à titre indicatif et représentent une situation standard. Votre centre d'oncologie/hématologie ou votre cas particulier peut imposer d'autres types de surveillance.)

Rechercher un second cancer

EN RELATION AVEC LA MALADIE

La maladie peut se transformer, dans 3 à 10 % des cas, en un lymphome de haut grade de malignité : c’est le syndrome de Richter.

EN RELATION AVEC LES TRAITEMENTS

Les patients traités, notamment par agents alkylants et fludarabine, ont un risque augmenté de développer des syndromes myélodysplasiques ou des leucémies myéloïdes aiguës secondaires.

PAR LE FAIT D'AVOIR UNE LLC

Les patients atteints de LLC ont un risque légèrement augmenté de second cancer, en particulier, pulmonaire et basocellulaire cutané.

Les critères d'évolutivité de la maladie

L'existence de symptômes généraux (au moins un) :

  • Perte de poids non intentionnelle ≥ 10 % dans les 6 derniers mois
  • Fièvre > 38°C pendant 2 semaines ou plus, sans preuve d’infections
  • Sueurs nocturnes sans preuve d’infections ;
  • Fatigue significative

Syndrome tumoral volumineux

  • Splénomégalie volumineuse ou progressive
  • Adénopathies volumineuses ou rapidement progressive ou symptomatique, ou hépatomégalie.

Hyperlymphocytose progressive avec :

  • Une augmentation > 50 % sur 2 mois ou un temps de doublement des lymphocytes < 6 mois
  • Une insuffisance médullaire progressive si traduisant par une anémie, une thrombocytopénie
  • Une anémie hémolytique auto-immune et/ou thrombocytopénie ne répondant pas aux corticoïdes ou à un autre traitement standard

Mise à jour

26 septembre 2011