Le pronostic

Les facteurs pronostiques validés…

  • La masse tumorale (LDH)  
  • Le taux de bêta-2 microglobuline   
  • Le stade de Durie Salmon   
  • La prolifération du clone tumoral  
  • Le taux de la CRP   
  • Le type immunochimique/niveau de gravité : IgG+, IgA++, BJ+++, IgD ++++   
  • La présence de cellules résistantes

Index Pronostique International Révisé

 CritèresFréquence ( %)Survie à 5 ans ( %)
Stade I ISS I
Absence d’anomalie cytogénétique de haut risque
LDH normale
28 82
Stade II Aucun critère du stade I ou III 62 62
Stade III ISS III
Anomalie cytogénétique de haut risque
LDH augmentée
10 40

Quelques chiffres...

GLOBALEMENT

Le pronostic de la maladie qui était sombre s'est significativement amélioré avec l'apparition des nouvelles thérapies ciblées. En conséquence, la médiane de survie a été doublée en 20 ans, passant de 3 ans à plus de 6 ans.
L’obtention d'une réponse complète ou presque complète conditionne la durée de vie. Des bonnes réponses sont maintenant obtenues dans deux tiers des cas contre un tiers dans les années 90, en particulier avec l’introduction du thalidomide et du Velcade™ ainsi que du fait du perfectionnement des greffes de moelle osseuse.

LA SURVIE MOYENNE...

  • Au stade I > 6 ans
  • Au stade II : 5 ans
  • Au stade III : 3 ans

La survie nette standardisée ajustée à l'âge (ASNS) à 5 ans est de 45 %

Mise à jour

26 août 2019