Le pronostic

Les facteurs pronostiques reconnus et validés

L'ulcération (clinique ou histopathologique) a une valeur péjorative.
Le sexe masculin, l’âge avancé et certaines topographies seraient des facteurs de moins bon pronostic.
Le contrôle histologique du premier ganglion relais dit ganglion sentinelle» semble être un marqueur pronostique important. Cependant, ce marqueur reste en cours de validation.
L’épaisseur tumorale selon estimée selon l'indice de Breslow est le meilleur indicateur, qui annule le niveau d’invasion, mais que l’ulcération, le sexe, l’âge et la topographie semblent avoir un poids pronostique indépendant.
Les aspects régressifs, s’ils sont plutôt un signe de bonne immunité, minorent artificiellement l’épaisseur selon Breslow.

Les facteurs pronostiques importants

  • Épaisseur tumorale : indice de Breslow (en millimètres)
  • Présence d’une ulcération     
  • Index mitotique (pour les lésions < 1mm d’épaisseur)
  • Le statut du ganglion sentinelle

UN CANCER DE BON PRONOSTIC...

GLOBALEMENT

A un stade précoce, un bon pronostic

Le mélanome cutané est une tumeur de bon pronostic, surtout s’il est diagnostiqué précocement.

Les taux de survie relative des patients diagnostiqués entre 1989 et 1997, sont de

  • A 5 ans : 86 % chez l‘homme et de 92 % chez la femme
  • A 10 ans : 81 % chez l'homme et de 85 %  chez la femme
  • A 15 ans  de 70 à 85 % chez les moins de 75 ans

La survie est inversement proportionnelle à l’âge au diagnostic. Ainsi, la survie à 5 ans passe de 90 % chez les moins de 45 ans à 71 % chez les 75 ans et plus.

 QUELQUES CHIFFRES

 Les taux de patients en vie à 5 et 10 ans, présentés dans le tableau ci-contre, sont basés sur des sujets dont le mélanome a été diagnostiqué et traité initialement il y a plus de 5 ans.

Chez les patients diagnostiqués plus récemment, on peut s'attendre à un pronostic plus favorable en raison des progrès thérapeutiques qui sont apparus dans l'intervalle.   

Le pronostic en fonction du score de Breslow

 

Breslow

Risque de récidive

Survie à 5 ans

Survie à 10 ans

Intra-épidermique

0,2 à 0,75 mm

0,75 à 1,5 mm

1,5 à 4 mm

Plus de 4 mm

0 %

20 %

< 10 %

 20 %

 40 -  70 % 

100 %  

95 %

90 %

70 %

60 %

100 %  

95 %

85 %

60 %

50 % 

Mise à jour

15 février 2019