Les facteurs environnementaux

L'insuffisance rénale

EN GÉNÉRAL

Le principal facteur de risque de cancer du rein est l'insuffisance rénale chronique. Dans ce cas les reins sont petits reins atrophiques et kystiques)

Insuffisance rénale multiplie par 7 le risque de tumeur papillaire. Cela explique que les néphrologues surveillent particulièrement les patients insuffisants rénaux chroniques et/ou transplantés rénaux du fait d'une augmentation du risque de développer un cancer du rein.

EN CAS DE DIALYSE RÉNALE

Ce que l'on sait...

Les patients qui ont besoin d’un rein artificiel et subissent des séances de dialyse présentent un risque accru de développer un cancer de rein. Cette augmentation du risque est de l’ordre de 30 fois par rapport à la population générale.
La maladie kystique acquise touche environ 40 % des patients insuffisants rénaux hémodialysés chroniques. Son incidence augmente avec la durée de dialyse. Les kystes, sont généralement bilatéraux et de petite taille, moins de 2cm. Pour la plupart intraparenchymateux, ils se développent au sein de petits reins atrophiques. Cette affection est associée à une incidence de tumeurs rénales élevée, de l'ordre de 20 %.

En pratique...

Ceci explique que votre néphrologue vous demandera, à intervalles réguliers, des examens, comme une échographie voire un scanner, pour surveiller l’aspect de vos reins..

Les autres facteurs de risque

Il y a trois autres facteurs de risque dont l'importance est plus limitée :

  • le tabagisme : le risque de cancer du rein est entre 1,5 et 5 fois plus grand pour les fumeurs. Plus une personne fume, plus grand est le risque.
  • l'obésité : une étude récemment publiée dans le journal « The Lancet » confirme une augmentation du risque relatif chez l’homme et la femme de 24 à 33 %, lorsque l’index de masse corporelle (IMC) est augmenté de 5 kg/m².
  • l'hypertension artérielle

 

D'autres facteurs de risque parfois retrouvés

LES RISQUES PROFESSIONNELS

Il existe un risque augmenté chez les personnes travaillant dans les blanchisseries, en particulier ceux manipulant les produits utilisés pour le nettoyage à sec.
L’exposition aux vapeurs de peintures, à de produits chimiques (trichloréthylène), à l'amiante, au cadmium et à l’arsenic augmentent le risque de cancer du rein.

IRRADIATION DE L’ABDOMEN

Si vous avez une radiothérapie portant sur l’abdomen, il existe un risque augmenté de cancer du rein dont l’importance est variablement estimée par les chercheurs.

"J'ai eu des problèmes rénaux..."

Pas d’augmentation de risque, si j’ai eu..Un risque augmenté, si j’ai ou j’ai eu...

Des calculs urinaires (lithiase urinaire)
Des pyélonéphrites

 

Une insuffisance rénale chronique
Des séances de dialyse
Une hypertension artérielle
Une maladie polykystique des reins
Une obésité

Mise à jour

12 février 2019