La chimiothérapie conventionnelle

Les nouveaux médicaments de chimiothérapie plus efficaces…

DES PROGRÈS CONSTANTS

Les résultats disponibles à ce jour de la recherche clinique sur la maladie montrent que ces nouvelles approches de traitement permettent d’allonger le temps sans progression de la maladie et la survie.
De très nombreux nouveaux médicaments pour le traitement du cancer de l’estomac sont à l’étude en France et surtout au Japon qui est l’un des pays les plus touchés par cette maladie. Ces nouveaux médicaments apparaissent très promoteurs et sont en cours d’évaluation dans les formes avancées de cancers de l’estomac ou en cas de rechute.

LES NOUVEAUX MÉDICAMENTS

Les nouveaux médicaments injectables

Les médicaments suivant font l’objet d’essais thérapeutiques.

  • Des associations fixes de plusieurs médicaments complémentaires
    • Le tégafur (UFT™)
    • Le TS1™ dont l’intérêt comme traitement adjuvant des cancers gastriques localement évolués a été démontré et a fait l’objet d’une publication dans le New England Journal of Medicine .
  • La capécitabine (Xeloda™).


De nouveaux protocoles de chimiothérapie

De nouvelles associations de chimiothérapie sont en cours d’évaluation chez les malades ne répondant plus aux médicaments de première ligne. Il s’agit de l’association :

  • Le protocole PELF : ELF + cisPlatine
  • Le protocole ILF : ELF dans lequel l’épotoside est remplacé par l’irinotécan (Campto™).
  • La gemcitabine (Gemzar™) ou l’oxaliplatine (Eloxatine™), en association avec le Taxotère™,
  • La capécitabine (Xeloda™) en association avec l'oxaliplatine (étude REAL-2)ou le Taxotère™ en administration hebdomadaire à la dose de 36 mg/m².

La chimiothérapie péri-opératoire

DE NOMBREUX TRAVAUX DE RECHERCHE

Dans ce cas la chimiothérapie est administrée avant l’opération. Depuis de nombreuses années les scientifiques n’ont pas pu confirmer son intérêt. Pour ce faire, trois études sont en cours pour évaluer le rôle de cette technique dans le traitement des cancers de l’estomac. Il y a trois études en cours.
  • MAGIC ( MRC A djuvant G astric I nfusional C hemotherapy ) utilise le protocole de chimiothérapie ECF E pirubicine + C isplatine + F luoruracile
  • SAKK préconise le protocole TCF = T axotère + C isplatine + F luoruracile
  • EORTC 40954 prévoit l’utilisation avant l’opération du PLF = cis Platine + L eucovérine + F luoruracile.
  • FLOT ( FL uorouracile + O xaliplatine + T axotére) avec 4 cures en pré-opératoire semble une option très utile

LES PREMIERS RÉSULTATS

De MAGIC

Les résultats, portant sur 503 patients, viennent d’être publiés par le New England Journal of Medicine . Ces patients présentaient dans 74 % des cas un cancer gastrique, 11 % un cancer de la jonction et 15 % un cancer du bas œsophage. 253 d’entre eux ont été inclus dans le bras chirurgie seule et 250 dans le bras chimiothérapie péri-opératoire comprenant : l’épirubicine, le cisplatine et le 5-FU ou ECF. Le traitement comprenait trois cycles administrés 3 semaines avant l’intervention et trois cycles après.
Après un suivi moyen de plus de 3 ans, il existe un bénéfice de la chimiothérapie péri-opératoire en termes d’opérabilité, de survie et en temps sans progression de la maladie.
Ces résultats ont été confortés par l’étude jugeant de l’utilité d’un traitement péri-opératoire à base de 5-FU et de cisplatine (2 cycles avant et 4 en post-opératoire) qui a montré le même type de bénéfice.

La chimiothérapie adjuvante

Les résultats de cette technique sont plutôt décevants en ce qui concerne la chimiothérapie et l’association radiations + chimiothérapie. Des études sont néanmoins en cours pour tenter de répondre de façon définitive à cette question. Le protocole comprend une irradiation de 45 gy et 3 cycles de FL =  Fluoruracile + Leucovérine.

Les protocoles de chimio-radiothérapie

Des nombreuses publications récentes ont fait été de résultats intéressants de l’association de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Ces résultats seraient particulièrement prometteurs dans le traitement de cancers à partir du stade II.

Mise à jour

10 janvier 2016