La prévention

Les trois principaux facteurs de risque de développement d'un cancer du foie...

  • Le tabac
  • L'alcool
  • Une infection chronique par les virus des hépatites B ou C (VHB, VHC) et peut être D (VHD) pour plus de 30 % de ces cancers, 

La prévention du cancer du foie repose sur...

  • La lutte contre la consommation de tabac et d'alcool
  • La lutte contre la transmission des virus des hépatites B et C
  • Les mesures à prendre
    • Lors des actes médicaux à risque (injections, effraction cutanée...)
    • Chez les usagers de drogues
    • L'utilisation d'un préservatif pour les personnes infectées et leurs partenaires
    • La vaccination contre le virus de l'hépatite B
      • Chez les nourrissons, les nouveau-nés porteurs de l'antigène HBs
      • Les personnes ayant des partenaires sexuels multiples
      • Obligatoire chez les personnels médicaux et paramédicaux

La vaccination contre l'hépatite B

QUI EST CONCERNÉ ?

 Elle concerne les sujets à risque de contracter la maladie. C’est une méthode très efficace et scientifiquement prouvée pour prévenir la survenue d'un cancer primitif du foie.

POUR EN SAVOIR PLUS ...

 Des informations précises, sur la vaccination contre l’hépatite B, peuvent être trouvées sur les sites Internet suivants.

  • Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France, pour les informations suivantes :
    • Définition des groupes à risque
    • Schémas de vaccination et utilité des rappels
    • L’avis du Comité Technique des vaccinations et de la section des maladies transmissibles
  • Les documents pouvant être téléchargés du site du Ministère de la Santé pour
    • Le point sur la vaccination de l'hépatite B

Les risques éventuels de la vaccination contre l’hépatite B sont précisés sur les deux sites Internet suivants :

  • La vaccination contre l'hépatite B, risques professionnels en milieu de soin et effets indésirables : 
  • Hépatite B et sclérose en plaques : comment répondre aux inquiétudes du public ?

Les autres moyens

GLOBALEMENT

Elle consiste en un dépistage précoce de la maladie chez tous les patients porteurs d'une maladie du foie (hépatopathie) chronique.

Chez ces malades, à haut risque, le dosage systématique de l'alpha-foeto-protéine (AFP) et la pratique d'une échographie hépatique tous les 6 mois sont des moyens efficaces pour détecter des tumeurs très précocement.

CERTAINS FACTEURS APPARAISSENT COMME POTENTIELLEMENT PROTECTEURS…

Un effet protecteur du café et du thé avec une réduction du risque de 40 % pour le café et de 23 % (non significatif) pour le thé est ainsi suggéré par des méta-analyses récentes.

Le régime méditerranéen, caractérisé par la consommation de légumes, de céréales, d’huile d'olive, de poissons et de vin en quantité modérée semble réduire (jusqu’à 50 %)le risque de développer un cancer du foie dans deux études cas-témoins.

Le risque de cancer du foie serait abaissé par une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière.

D’autres agents pourraient avoir un rôle protecteur comme les statines (médicaments contre le cholestérol) mais également la metformine (médicament contre le diabète) et peut-être l’aspirine.

Le cancer du foie peut-il être évité ?

L'élimination de l'hépatite B par la vaccination représente, à ce jour et en France, un moyen très efficace pour diminuer le nombre des cancers primitifs du foie.

Les nouveaux traitements de l'hépatite C permettent de la guérir et donc d'éviter son évolution vers une hépatite chronique et une fibrose hépatique.

La prévention de la cirrhose alcoolique, par une consommation raisonnable de boisons alcoolisées, est aussi un moyen efficace pour diminuer le risque de cancer.

Une prévention et le traitement du syndrome métabolique pourrait diminuer le nombre de NASH et de cancers du foie. 

PREVENTION DU CANCER DU FOIE (efficacité prouvée)

  • La vaccination contre l'hépatite B
  • Le traitement de l’hépatite B par la lamivudine et les nouveaux antiviraux
  • La prévention de la cirrhose alcoolique par la lutte contre l'alcoolisme
  • Les nouveaux traitements de l’hépatite C
  • L’élimination de l'aflatoxine de l’alimentation

Mise à jour

1er décembre 2018