L’épidémiologie

Avant propos

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules composant le tissu de la prostate.

C'est maladie découverte relativement récemment car la première publication la revue britannique The Lancet par J. Adams remonte à 1853*.

La plupart des cancers de la prostate se développent chez des hommes âgés et évoluent très lentement. Cependant, certaines tumeurs peuvent évoluer rapidement et s'étendre à d'autres organes (métastases), causant des symptômes et entraînant parfois le décès.

Le cancer de la prostate est donc une maladie sérieuse dont le traitement peut améliorer la survie et prévenir ou soulager les symptômes.

Compte tenu des caractéristiques de la maladie, tous les patients ne doivent pas être traités de la même façon et parfois chez certains d'entre eux, l'abstention thérapeutique peut se révéler la meilleure option.



[* Adams J, The case of scirrhous of the prostate gland with corresponding affliction of the lymphatic glands in the lumbar region and in the pelvis. Lancet. 1853;1(1):393–393]

Les dernières statistiques publiées

DES CHIFFRES

En forte augmentation !


En termes de fréquence, il se situe au premier rang de tous les cancers. C’est la première localisation de cancer chez l’homme.


La France en 2017

Elle se situe parmi les pays de l’Union Européenne à fort taux d’incidence (taux standardisé monde supérieur à 100 pour 100 000 hommes) de cancer de la prostate comme certains pays d’Europe du Nord (Irlande, Norvège, Suède, Islande, Finlande) et la Belgique.
L'estimation est de 48 430 nouveaux cas  ce qui représente une incidence annuelle pour 100 000 hommes, de 93 cas, en augmentation de 8,5 %.
Avec ces chiffres, on estime qu’un homme
âgé de plus de 65 ans sur neuf, risque de développer la maladie.

UN TAUX ÉLEVÉ DE GUÉRISON

C'est devenu avec les nouvelles techniques, un cancer de bon pronostic.
La survie à 5 ans est maintenant de 94 % et de ce fait le risque de décès par cancer de prostate est en diminution.

Le nombre de décès liés à ce cancer en 2017 est estimé à 8200 en baisse (8 700 en 2013).

Pour nous résumer, en 2017 (document INCa)...

DES DONNÉES CHIFFRÉES
  • 48 427 nouveaux cas par an
  • 180 000 hommes vivent avec un cancer de la prostate
  • Age moyen de diagnostic 71 ans
UN BON PRONOSTIC...
  •  Nombre de décès : 8 207
    • Taux de mortalité pour 100 000 hommes : 8.2
    • Âge médian au décès = 83 ans
  • Survie à 5 ans : 94 %

Mise à jour

2 janvier 2018