Les facteurs constitutionnels

Le sexe

La maladie de Hodgkin est nettement plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, sans que l’on puisse, aujourd’hui, expliquer cette différence.

Certaines maladies rares

Une augmentation du risque est observée principalement avec les déficits immunitaires constitutionnels tels que :

  • l’ataxie télangiectasie ou syndrome de Louis Bar
  • Les syndromes lymphoprolifératifs liés à l’X ou maladie de Purtillo
  • Certains déficits immunitaires combinés.

L’hérédité

Bien que les cas familiaux de maladie n'aient rarement été décrits, l'hérédité semble jouer un rôle dans le développement de la maladie de Hodgkin. Ceci est confirmé par une fréquence de la maladie multipliée par 100 chez le jumeau monozygote (vrai jumeau) d’un malade.
Il n'est donc pas exclu qu'il y ait une prédisposition génétique au développement de la maladie, bien qu'il ne faille pas exclure le rôle d'agent infectieux durant l'enfance ou l'adolescence.

Vos questions légitimes

  • Je suis seul dans ma famille a être atteint d'une maladie de Hodgkin, quel risque pour les autres membres de la famille ?
    • Augmentation de risque clairement démontrée
    • Attitude pratique : surveillance standard car maladie rare
  • D'autre(s) membre(s) dans ma famille ont eu une maladie de Hodgkin, s’agit-il d’une forme héréditaire ?
    • Possible...
    • Attitude pratique : si nécessaire consultation d'oncogénétique

Mise à jour

30 octobre 2010