Les trois systèmes nerveux

Le système nerveux central (névraxe) « S.N.C. »

DÉFINITION

C’est le système nerveux de la vie de relation.
Les différentes parties du système nerveux central sont les suivantes :

  • La moelle épinière est logée dans le canal vertébral des vertèbres,
  • Le tronc cérébral est formé par :
    • La moelle allongée, anciennement le bulbe rachidien,
    • Le pont, anciennement la protubérance annulaire,
    • Le mésencéphale.
  • Le cervelet, situé en arrière,
  • Le cerveau.

On nomme encéphale, l'ensemble des parties du névraxe situées dans la boîte crânienne, c'est à dire le cerveau, le tronc cérébral et le cervelet.

SES FONCTIONS

Ce système complexe contrôle à la fois ce que l’on fait et pense intentionnellement, comme la marche et la parole. Le système nerveux central contrôle aussi les cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, le goût, l’odorat, ainsi que nos émotions, nos pensées et la mémoire.

Le système nerveux périphérique « S.N.P. »

DÉFINITIONS

Il est composé des organes du système nerveux situés à l’extérieur de la cavité crânienne et du canal rachidien donc à l’extérieur du système nerveux central.
Ces organes correspondent aux différents nerfs rattachés à l’encéphale ou à la moelle épinière.

LES NERFS

Ils relient le système nerveux central à toutes les parties de l'organisme.
Les nerfs qui se rattachent au tronc cérébral de l’encéphale sont appelés des nerfs crâniens. Les douze nerfs crâniens, numérotés en chiffres romains de I à XII, sont représentés par le schéma ci-contre.
Les autres nerfs, qui se rattachent à la moelle épinière, sont des nerfs rachidiens car ils émergent du canal rachidien.
Ces nerfs contiennent deux types de « voies », les voies ascendantes et les voies descendantes.

Les voies afférentes

Elles sont aussi appelées voies sensitive. Elles acheminent les informations des récepteurs vers le système nerveux central.

Les voies efférentes

Elles sont aussi appelées voies motrices. Elles véhiculent les réponses du système nerveux central vers les effecteurs.
Les voies efférentes se divisent en deux types :

  • Les voies somatique qui amènent les réponses vers les muscles du squelette
  • Les efférences autonomes qui conduisent les réponses vers les muscles lisses, le muscle cardiaque et les glandes. Les efférences somatiques se divisent elles-mêmes en :
    • Efférences sympathiques
    • Efférences parasympathiques

Le système nerveux de la vie végétative (S.N.V.) ou système nerveux autonome

Il préside à toutes les fonctions corporelles essentielles qui se produisent sans volonté particulière de notre part, comme la respiration et la digestion.

Mise à jour

Lundi 23 Février 2009