La chirurgie reconstructrice

SES OBJECTIFS

LE PRINCIPE

De nos jours, la plupart des interventions d'exérèse cherchent à préserver une fonction la plus normale possible. Cependant, un certain nombre de mutilations sont indispensables pour permettre une chirurgie
satisfaisante sur le plan carcinologique. De ce fait la chirurgie de reconstruction constitue un temps essentiel.
De plus, la reconstruction des pertes de substance a été bouleversée grâce à l’utilisation des lambeaux musculocutanés pédiculés ou libres (microchirurgie).


LES APPLICATIONS

Elles sont multiples et variables en fonction des circonstances

  • La réparation immédiate des vastes pertes de substances cutanées, musculaires, osseuses, faisant suite à l’exérèse d’une tumeur évoluée ou dans un site particulier,  ORL, paroi thoracique, abdomen, périnée, racines des membres
  • La reconstruction d’une silhouette la plus esthétique possible
    • De façon obligatoire et immédiate, pour les tumeurs ORL
    • De façon optionnelle immédiate ou retardée pour les cancers du sein, les mélanomes étendus.
  • La reconstruction d’une fonction en cas de tumeur ORL, de tumeur des membres

SA PLACE DANS LA PRISE EN CHARGE D’UN CANCER

Elle fait partie intégrante du traitement de certaines localisations de cancer. Elle est proposée par l’équipe soignante en relation avec les services de chirurgie réparatrice qui proposeront une option pour le choix de la technique et le meilleur moment  pour la reconstruction

QUAND ?

C'est vous qui décidez...

Le choix du moment de la reconstruction est fait par le malade, en fonction des avantages et inconvénients respectifs de chaque type de réparation. Le chirurgien vous apportera toutes les informations nécessaires pour prendre une décision. La reconstruction peut se faire :

  • En même temps que l'intervention initiale, lors d’une tumorectomie ou lors de l’ablation de l'organe, il s'agit, alors, d’une reconstruction immédiate
  • Après la fin du traitement par radiothérapie ou chimiothérapie, dans ce cas on parle, d'une reconstruction secondaire ou différée

 

Durant l’intervention : la reconstruction immédiate»

Le plus souvent possible, la chirurgie reconstructrice est effectuée en même temps que l'ablation de la tumeur et des ganglions, comme, par exemple :

  • Le rétablissement de la continuité digestive lors de la chirurgie du côlon, du rectum, de l’intestin, de l’estomac ou de l’œsophage
  • La reconstruction vésicale par la création d’une néo-vessie ou entérocystoplastie, après une cystectomie
  • La reconstruction laryngée avec prothèse phonatoire posée immédiatement après une laryngectomie totale
  • La reconstruction mammaire dans le même temps que la mastectomie totale
  • La pose d’une prothèse testiculaire lors, ou quelque temps après, une orchidectomie pour un cancer du testicule ou d'un cancer évolué de la prostate
  • La pose d’une prothèse oculaire lors d'énucléation, pour un rétinoblastome

 

Au terme du traitement adjuvant : la reconstruction secondaire

Dans certaines circonstances, la réparation est retardée après la fin du traitement adjuvant pour optimiser le résultat esthétique ou fonctionnel, comme par exemple, en cas :

  • De reconstruction mammaire après chimiothérapie et radiothérapie complémentaires
  • D’exérèse et reconstruction osseuse pour tumeur osseuse après chimiothérapie néo-adjuvante
  • De reconstruction orbitaire ou mandibulaire (épithèse) après exérèse et radiothérapie des tumeurs de la face

 

Les reconstructions pour corriger les séquelles des traitements adjuvants, en particulier la radiothérapie 

Il peut s’agir :

  • De la réparation des vastes pertes de substances iatrogènes : radionécrose et nécrose dues à l’extravasation de chimiothérapie
  • De reconstruction mandibulaire après ostéo-radionécrose lors d’un traitement d’un cancer de la sphère ORL
  • De reconstruction plus complexe après chirurgie ORL extensive

 

LA PRISE EN CHARGE PAR L'ASSURANCE MALADIE

L'intervention de chirurgie réparatrice dans ce cadre précis est prise en charge par l'Assurance Maladie.

VOUS VOULEZ EN SAVOIR ENCORE PLUS…

Quelques images de reconstruction :

www.ping.be/the-wave/nld/reconnl.htm

doc.esthetique.free.fr/Pages/RMsein.html

Le livret distribué par la Ligue contre le Cancer : Livret d'information sur la reconstruction.


Mise à jour

Mardi 17 Mars 2009