Les états précancéreux

Quelques définitions...

UNE LÉSION PRE-CANCÉREUSE

C'est une lésion qui, laissée en place, peut se transformer en carcinome invasif en lieu et place de la lésion initiale.Bien que non obligatoire, la plupart des carcinomes invasifs se développent à partir de lésions pré-néoplasiques définies comme les hyperplasies atypiques et les carcinomes in situ .

L’HYPERPLASIE


C’est une multiplication de cellules normales du sein. Elle peut être responsable d’une modification de la consistance de certaines parties du sein. Il est plus rare que l’hyperplasie soit responsable d’un nodule.

L’HYPERPLASIE ATYPIQUE

Parfois, les cellules en phase de multiplication peuvent ressembler à des cellules cancéreuses. Il s’agit alors d’une hyperplasie atypique. Les femmes chez qui une biopsie a montré une hyperplasie atypique ont plus de risque de développer un cancer du sein.

LE CANCER NON INVASIF in situ

Un cancer non-invasif est aussi appelé « in situ ». A ce stade, les cellules malignes demeurent confinées dans le tissu qui leur a donné naissance. Elles restent à l'intérieur des canaux, en cas de cancer de type canalaire ou des lobules, pour le cancer de type lobulaire. Elles n'ont pas envahi le tissu avoisinant. Les cellules malignes du sein ne sont pas encore susceptibles de donner des métastases.

LE MODÈLE DE PROGRESSION

La modélisation de la progression tumorale dans le cancer du sein est caractérisée par une transformation linéaire s'effectuant en plusieurs étapes correspondant à des séquences lésionnelles identifiées additionnelles :

  • Des altérations moléculaires de l’épithélium normal donnent naissance à la lésion d’hyperplasie atypique
  • A partir de cette première étape précancéreuse, des altérations moléculaires successives vont donner naissance au carcinome in situ , enfin au carcinome invasif puis métastatique 


Il existe différents types d’arguments pour évoquer cette filiation tumorale entre hyperplasie atypique et carcinome in situ et invasif. Ces arguments sont :

  • Chronologiques : âge moyen des femmes avec lésions atypiques plus jeune que l’âge moyen de survenue des carcinomes in situ , puis de l’âge moyen de survenue des carcinomes invasifs
  • Épidémiologiques : identité des facteurs de risque entre lésion pré-néoplasique et lésion néoplasique
  • Statistiques : les résultats des études de cohortes et cas–témoin
  • Morphologiques, immuno-histo-chimiques et de biologie moléculaire en faveur d’un continuum évolutif.

Délai estimé CONDUISANT LA CELLULE NORMALE A LA CELLULE MALIGNE

14 à 18 ans entre hyperplasie atypique et cancer in situ

10 ans entre cancer in situ et cancer invasif 0 ans entre cancer in situ et cancer invasif

Mise à jour

24 avril 2010