Le centre de référence

La prise en charge

LES CENTRES DE RÉFÉRENCE

La pris en charge, avant la biopsie, est pluridisciplinaire et, compte-tenu des implications chirurgicales et médicales des traitements, il est habituel qu'elle se fasse dans un centre de référence spécialisé pour ce type de maladies.

LES OBJECTIFS DU TRAITEMENT


Selon le type de sarcome, son grade, son stade ou sa localisation, les traitements viseront à :

  • Enlever la tumeur ou d'extirper une ou plusieurs métastases
  • Réduire le risque de récidive après un traitement radical, par un traitement adjuvant
  • Contrôler l'évolution de la maladie en ralentissant le développement de la tumeur ou des métastases
  • Traiter les symptômes engendrés par la maladie

LE TRAITEMENT QUE L'ON VA VOUS PROPOSER...

La réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP)

Si votre médecin traitant ou l'orthopédiste a diagnostiqué un sarcome des tissus mous, vous serez alors orienté vers un service d'oncologie ou de chirurgie orthopédique. Vous serez alors pris en charge par une équipe de spécialistes pour déterminer précisément le stade d'évolution de votre maladie et pour vous proposer les options de traitement les plus adéquates. L'équipe comprend, le plus souvent, un radiothérapeute, un oncologue et un chirurgien orthopédiste. Votre cas sera discuté lors d'une réunion regroupant les différents spécialistes afin définir la meilleure stratégie thérapeutique à proposer.

Les cas de sarcomes les plus rares ou impliquant une prise en charge plus complexe, pour lesquels une décision thérapeutique satisfaisante n'a pu être arrêtée dans le cadre d'une RCP classique, doivent être présentés puis débattus en RCP dite "de recours". Elles ont pour vocation de faciliter un accès rapide à :

  • Des techniques de pointe, biologie moléculaire, perfusion de membre isolé, tomothérapie, etc...
  • Des chirurgies de pointe
  • La recherche clinique

La RCP de recours émet une recommandation thérapeutique au médecin demandeur et pourra aboutir, si la situation du patient l'impose, à une prise en charge du malade dans le centre de référence. En France, les RCP de recours sont au nombre de 7.
Au terme de cette discussion, une proposition de traitement sera formulée.


La proposition de traitement

Elle vous sera expliquée en détail par le médecin qui vous prendra en charge lors d'une consultation longue spécifique, appelée, consultation d'annonce. Vous pourrez, au terme de cette consultation, rencontrer d'autres membres de l'équipe soignante qui pourront vous expliquer certains points et vous orienter pour régler certains problèmes administratifs. 

Les traitements locorégionaux & systémiques

LE TRAITEMENT LOCORÉGIONAL

Cette modalité de traitement est utilisée pour traiter la tumeur où elle est située et souvent aussi les ganglions lymphatiques de drainage de la tumeur.
La chirurgie et la radiothérapie sont des exemples de traitements locaux.

LE TRAITEMENT SYSTÉMIQUE

Ce traitement est administré par voie orale ou par voie intraveineuse afin d'atteindre les cellules cancéreuses qui pourraient s'être répandues au-delà du poumon et des ganglions adjacents. La chimiothérapie et les thérapies ciblées sont des traitements systémiques.

LE TRAITEMENT ADJUVANT

Quand le traitement systémique est administré aux patients qui n'ont plus de cancer détectable après la chirurgie, il est appelé traitement adjuvant ou de prévention. En effet, des cellules cancéreuses peuvent partir hors de la tumeur primaire et commencer à essaimer, même au cours des stades précoces de la maladie. Ces cellules cancéreuses peuvent ne pas être détectées au cours de l'examen clinique ni être vues à la radiographie ni par un autre procédé d'imagerie médicale. De plus, au début, ces cellules cancéreuses essaimées dans l'organisme ne provoquent pas de symptômes, mais peuvent donner ultérieurement naissance à des tumeurs situées dans d'autres organes.
Le but du traitement adjuvant est de détruire ces cellules tumorales cachées. Cependant, tous les patients n'ont pas besoin de recevoir un traitement adjuvant.

Nous allons tenter d'apporter des réponses à certaines de vos interrogations...

  • Est-ce urgent ? Puis-je attendre ? Quand dois-je débuter le traitement ?
  • Quelles sont les options possibles ? Ai-je intérêt à prendre un second avis ?
  • Dans quel type d’établissement dois-je être hospitalisé ? Ai-je intérêt à me faire soigner à l’étranger ?
  • Comment les traitements vont-ils agir ? Combien de temps le traitement va-t-il durer ? Aurais-je des effets secondaires ?

Mise à jour

31 décembre 2010