Selon le siège ou l'aspect de la tumeur

Selon la région atteinte

DE L'ESTOMAC

Le cancer de la partie basse (antro-pylorique)


C’est la localisation la plus fréquente. La tumeur aboutit souvent à un rétrécissement (sténose) du pylore et la maladie se révèle, alors, par des vomissements.
Son incidence est en forte diminution en France et dans la plupart des pays européens.


Le cancer du corps de l’estomac

Il est plus rare et demeure longtemps silencieux (asymptomatique), ceci explique, pourquoi, il se révèle plus tardivement.

DE LA JONCTION ENTRE L’ŒSOPHAGE ET L'ESTOMAC

Les cancers de la partie haute de l’estomac et du cardia entraînent précocement une difficulté à avaler ou dysphagie. Leur incidence est en forte augmentation.
La classification de Siewert distingue trois types de cancers.
Cette distinction est importante car elle a des implications importantes, pour la conduite du traitement chirurgical et pour établir le pronostic de la maladie.

  • Le type I pour lequel la lésion est située à plus de 1 cm au-dessus de la jonction avec l’œsophage. Il correspondrait à un cancer de la partie la plus basse de l’œsophage. Ils sont considérés comme des tumeurs de œsophage et traités comme tels.
  • Le type II serait le véritable cancer du cardia. Il est situé 1 cm au-dessus ou 2 cm en dessous du cardia.
  • Le type III serait le cancer de la partie haute de l’estomac. Selon la définition internationale, il est situé entre 2 et 5 cm en dessous du cardia.

 

Selon son aspect à la fibroscopie

Lorsque le cancer est découvert à l’occasion d’une fibroscopie digestive (endoscopie), la tumeur peut se présenter sous trois aspects différents :

  • Une masse bourgeonnante (végétation)
  • Une ulcération à bords irréguliers et durs
  • Une lésion infiltrante, rigidifiant la paroi ou linite (lésion blanche ayant l’aspect d’une toile de lin)

Mise à jour

26 novembre 2018