La prévention

L’hygiène de vie…

CE QUI EST CONNU

A ce jour, il n’existe pas de moyens reconnus pour prévenir le cancer du pancréas. En revanche, le tabac, l'obésité et le diabète gras (type 2) sont des facteurs de risque modifiables reconnus.

CEPENDANT CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE ...

Supprimer le tabac

Le tabac est un facteur de risque reconnu depuis 30 ans ; les spécialistes considèrent qu’environ qu’un quart des cancers du pancréas seraient directement en relation avec un tabagisme.
Ne pas fumer ou arrêter le tabac peut contribuer à diminuer le risque de cancer, même si le retour à la normale, après l’arrêt peut prendre quelque temps.

Mangez des fruits et des légumes ...

Deux études de cohorte portant sur 125 000 sujets comparant un régime comprenant beaucoup de fruits et de légumes à un régime comprenant une grande quantité de viande et de graisses n’ont pas démontré une réduction significative du risque de développer la maladie.
Une étude canadienne a récemment montré, uniquement chez l’homme, une corrélation entre une consommation régulière de légumes riches en lycopène et une diminution du risque de cancer du pancréas de l'ordre de 31 %. Donc, mangez des tomates….

Perdez du poids ...

Plusieurs études ont montré que l’obésité et les régimes riches en calories étaient des facteurs de risque établis. De ce fait, diminuez votre ration alimentaire et augmentez votre activité physique !

La chimioprévention

LE CONCEPT

C’est l’utilisation de substances, naturelles ou synthétiques dans l’espoir de réduire le risque de développement d’un cancer ou de prévenir une récidive.
Plus de 400 substances ont le potentiel de bloquer la cancérogenèse. Quarante d’entre elles font l’objet de recherches importantes portant sur un grand nombre de patients à haut risque de développer un cancer dans le but de prouver leur efficacité.

CE QUE L'ON SAIT ACTUELLEMENT ...

L’allergie

Des études récentes ont montré que les sujets allergiques avaient, en général, un risque plus faible de développer un cancer.
Dans une méta-analyse portant sur 13 études, les sujets présentant une atopie avait un risque relatif diminué de 30 % (intervalle de confiance 20 à 40 %) de développer un cancer du pancréas.


Les anti-inflammatoires et l’aspirine

La plupart des études ont démontré l’absence d’effet protecteur de ces médicaments. De plus, une étude basée sur des données de prescription aurait montré une augmentation de l’incidence la maladie.

EN RÉSUMÉ...

A ce jour, aucune étude n’a encore prouvé scientifiquement l’utilité de la chimio-prévention dans la prévention du cancer du pancréas.
Un régime riche en fruits et légumes aurait un effet protecteur ainsi que l'activité physique.

Mise à jour

26 décembre 2017