Les signes & symptômes

Les saignements vaginaux

APRÈS LA MÉNOPAUSE

Plus de 8 femmes sur 10 diagnostiquées avec un cancer de l'utérus ont présenté des saignements ou métrorragies.
Les métrorragies sont d'autant plus suspectes qu'elles surviennent des années après une ménopause apparemment normale mais souvent tardive.
D'une manière générale, tout saignement vaginal, est
a priori suspect. Il doit être immédiatement signalé à votre médecin ou votre gynécologue.

AVANT LA MÉNOPAUSE

Des saignements vaginaux anormaux, ménorragies (règles abondantes ou prolongées) ou métrorragies sont souvent causés par un fibrome qui est une tumeur bénigne de l’utérus qui ne se transforme pas en cancer. Cependant, il faut savoir que les saignements vaginaux peuvent être aussi le fait de tumeurs cancéreuses de l’utérus et ne doivent jamais être négligés.

D'AUTRES PERTES VAGINALES

Dans environ 10 % des cas, les patientes présentent des pertes vaginales sans saignement visible, ou leucorrhées (hydrorrhée, leucopyorrhée ou pyorrhée) accompagnées ou non de pertes sanguines qui leur donnent alors une coloration rosée.
Bien que de telles pertes soient généralement en relation avec une pathologie bénigne, comme une infection, l'absence de sang visible dans les pertes ne signifie pas que l’on peut éliminer formellement un cancer de l’utérus.

La cause de toute perte vaginale anormale doit être recherchée par votre médecin.

Les autres symptômes

DES DOULEURS

Une masse ou des douleurs du bas-ventre

Vous pouvez consulter pour une sensation de lourdeur dans le bas ventre ou des douleurs (douleurs pelviennes). Plus rarement, une masse est détectable au moment du diagnostic.

Une dyspareunie

Des douleurs, d'apparition récente, lors des rapports sexuels représentent un symptôme relativement fréquent mais peu rapporté par les patientes car parfois, après la ménopause, ces douleurs peuvent même être considérées comme normales !

DES TROUBLES URINAIRES

L'existence de difficultés pour uriner ou de douleurs lors des mictions est un symptôme relativement fréquent et peut être confondu avec une infection urinaire ou une cystite à urine claire, fréquente chez les femmes après la ménopause.
N’hésitez pas, là aussi, à signaler ces symptômes !
Ne prenez pas d’antibiotiques urinaires sans être sûre du diagnostic !

Mise à jour

29 décembre 2010