Le squelette

Quelques notions générales sur les os du corps

Les os du squelette sont au nombre de 206. L’ensemble des os constitue le squelette qui forme la charpente du corps, sert de soutien aux parties molles. Il joue un rôle protecteur vis à vis de certains viscères, comme le cerveau.

Le tissu osseux est vivant, en perpétuel remaniement, même chez l’adulte. Les différents rôles des os et du squelette sont :

  • La charpente de l’organisme.
  • La protection des organes qu’il contient.
  • La mobilité du corps grâce aux articulations qui permettent aux muscles d’actionner les différents segments du squelette.
  • Le stockage des sels minéraux (calcium, phosphore, magnésium).
  • L’hématopoïèse (fabrication des éléments figurés du sang, au niveau de la moelle osseuse.

 

Il existe trois différents types d’os :

  • Les os courts : les vertèbres, les phalanges. Les trois dimensions sont équivalentes.
  • Les os plats : sternum, cotes, omoplates, os crânien. La longueur et la largeur prédominent sur l’épaisseur.
  • Les os longs : fémur, tibia, humérus, radius, cubitus. Ils sont constitués de deux éléments :
    • La diaphyse est constituée de tissu compact épais appelé « corticale » ou cortex. Elle est creusée du canal médullaire rempli de moelle jaune. Elle est entourée d’une membrane (le périoste) qui est riche en vaisseaux nourriciers qui participent à l’ossification en épaisseur.
    • Les épiphyses se situent aux extrémités. Elles sont formées de tissu spongieux. Elles sont très riches en moelle hématopoïétique. Elles sont recouvertes de cartilage articulaire.

 

Tous les os, os plats, os longs, os courts, sont constitués de deux parties:

  • Une partie centrale, c’est l’os spongieux. Ce tissu spongieux est riche en cellules conjonctives adipeuses et en éléments sanguins. Sa résistance est faible (en cas de fracture, il s’écrase facilement).
  • Une partie périphérique, il s’agit de l’os compact. C’est une partie osseuse dense, dure et très résistante formant un manchon plus ou moins épais.

Au microscope…

Ce tissu osseux est formé par plusieurs types de cellules spécialisées :

  • Les ostéoblastes sont des cellules qui construisent du tissu osseux.
  • Les ostéocytes sont des cellules de forme étoilée dont les prolongements fins et longs unissent les cellules entre elles. Ce sont des cellules de tissu osseux matures.

 

Les ostéoclastes sont de grosses cellules. Elles détruisent l’os tandis que parallèlement les ostéoblastes le reconstruisent.

Il existe deux types de tissu osseux :

  • Le tissu compact où la substance fondamentale (l’association d’osséine et de sels minéraux) est dense. Les ostéocytes sont en couronne autour de fins canaux creusés dans la substance osseuse (les canaux de Havers). C’est à l’intérieur de ces canaux que cheminent les vaisseaux nourriciers de l’os. Les vaisseaux sanguins et les nerfs du périoste traversent l’os compact par les canaux de Volkmann.
  • Le tissu spongieux est moins dense. Il n’y a pas de canal de Havers. Les lamelles osseuses, sont disposées en travées entre lesquelles se trouvent limitées des cavités (ou aréoles) remplies de moelle rouge.

Le tissu osseux et sa régulation

LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

Le tissu osseux est constitué par deux éléments chimiques principaux, l’osséine et les sels minéraux.

  •  L’osséine constitue la matrice de l’os sur laquelle viendront se déposer les éléments minéraux
  • Les sels minéraux confèrent aux os leur solidité et leur rigidité. Il s'agit, essentiellement du carbonate de calcium, du phosphate de calcium, du fluorure de calcium et du phosphate de magnésium

 

LA RÉGULATION DU MÉTABOLISME OSSEUX

Les hormones

Les équilibres minéraux des os régulés par des hormones. Les principales hormones sont :

  • La parathormone ou PTH secrétée par les glandes parathyroïdes
  • La calcitonine secrétée par certaines cellules de la glande thyroïdes
  • Les œstrogènes secrétés par les ovaires ou les glandes surrénales

 

L'ossification

Membranaire
Elle concerne entre autres les os du crâne. Dans ce cas, certaines cellules du tissu conjonctif de l’embryon forment une ébauche conjonctive de l’os futur puis elles se transforment directement en cellules osseuses ou ostéoblastes qui vont élaborer l’os définitif.

Cartilagineuse
C’est celle des os des membres. Chaque os est précédé d’une ébauche cartilagineuse. Cette ébauche est ensuite envahie par des vaisseaux sanguins. Il y a destruction des cellules cartilagineuses par des cellules conjonctives qui vont ensuite produire de la substance osseuse avec formation d'ostéone, lui même formé de 5 à 20 lamelles osseuses, ordonnées de manière concentrique autour d'un canal, appelé canal de Havers.
Cette ossification débute pendant la vie intra-utérine. Les points d’ossification apparaissent toujours à la même date d’ossification fœtale. Il existe pour les os long un point d’ossification diaphysaire et un ou plusieurs points d’ossification épiphysaires. Les radiographies des points d’ossification constituent une méthode de surveillance de la croissance de l’enfant.

LA CROISSANCE DE L’OS

L’accroissement en longueur

Il se fait grâce au cartilage de conjugaison. La diaphyse de l’os sous l’action du cartilage s’accroît en longueur jusqu’au début de la vie adulte. Le rythme de croissance est réglé par l'hormone de croissance STH (hormone somatotrope) sécrétée par l’hypophyse. Cette hormone est sécrétée jusqu'à la fin de la puberté.
La thyroïde a un rôle important sur la croissance. L’ablation de cette glande peut entraîner un nanisme thyroïdien ou un crétinisme.

L’accroissement en épaisseur

Il s’effectue grâce au périoste.
Le périoste, par sa couche profonde, élabore des couches successives d’os. Dans le même temps, il y a un accroissement du canal médullaire. La matière osseuse est détruite par des ostéoclastes. Le canal médullaire conserve à l’os une solidité considérable tout en l’allégeant.

Mise à jour

Mercredi 25 Février 2009