Les cancers HER2 positifs

L'oncoprotéine HER2

LE GENE HER2

C'est un oncogène situé sur le bras long du chromosome 17 (17q21). Ce gène code pour les protéines constitutives du récepteur p185 de la famille des récepteurs de type I des facteurs épidermiques de croissance cellulaire (EGFR).

HER2

C'est un récepteur fiché dans la paroi (transmembranaire) des cellules du sein.

Lorsque HER2 est stimulé, il transmet un signal dans la cellule grâce à une cascade de réactions (transduction).

La transmission du signal est sous la dépendance d’une enzyme, la tyrosine kinase.

La phosphorylation du domaine tyrosine kinase par homo-dimérisation ou hétéro-dimérisation du récepteur induit un signal

  • De prolifération cellulaire
  • De survie induit par une réduction de l’apoptose
  • Un effet angiogénique

Dans environ un quart des cancers du sein... .

LA SUREXPRESSION

Il existe une amplification du gène c-erb B2 ou HER2 ou neu.

Ces cancers ont tendance à se développer et à s'étendre plus agressivement que les autres types de cancers du sein. Le risque de métastase cérébrale et de second cancer est plus élevé.

Cette amplification du gène se traduit par un taux trop élevé d'une protéine accélératrice de la croissance appelée HER2/neu, produit du gène c-erbB2 . Lorsque le gène HER2 est amplifié, le nombre de récepteurs HER2 exprimés dans la cellule augmente.

  • Une cellule normale ou une cellule du cancer du sein HER2-négatif exprime de 20 000 à 50 000 récepteurs à sa surface
  • Une cellule avec un gène HER2 amplifié, la surexpression du récepteur induit l’expression de plus de 2 millions de récepteurs HER2 par cellule !

 

LES CONSÉQUENCES... 

Les cellules sur-exprimant le HER2 sont caractérisées par :

  • Une augmentation du taux de prolifération
  • Une capacité nettement accrue de former des tumeurs sur des modèles expérimentaux
  • Un pouvoir métastatique accru, en raison d’une augmentation de la motilité cellulaire
  • Une augmentation de la sécrétion du facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF) pour soutenir la croissance métastatique.

COMMENT LE SAVOIR ?

La recherche d’une surexpression de HER2 est maintenant systématique chez toutes les femmes présentant un cancer du sein. Le diagnostic se fait à partir de l’échantillon de tissu recueilli lors de la biopsie ou lors de l’opération.

Plusieurs méthodes peuvent être employées :

  • L’histochimie est une méthode semi-quantitative qui évalue la surexpression avec un score côté de 0+ à 3+ (IHC3+)
  • La méthode FISH, quantitative, met en évidence l’amplification du gène. Pour être HER2+, il faut un nombre de copies gênes HER2 de 6 ou plus ou un ratio HER2 / CEP17 ≥ 2 . Il faut savoir que cette méthode n’est pas encore prise en charge par l’Assurance Maladie.

FACTEUR PRÉDICTIF POUR LE TRAITEMENT

DES TRAITEMENTS SPÉCIFIQUES

Les études ont montré que les cancers du sein ayant trop de protéine HER2/neu sont traités plus efficacement par une chimiothérapie qui comporte des médicaments de type anthracycline, comme la doxorubicine ou l’épirubicine que par les associations de chimiothérapie qui ne contiennent pas ce type de médicament.

L'HERCEPTINTM 

Les cancers du sein avec un excès de protéine HER2/neu ou cerbB-2 peuvent également être soignés avec un médicament appelé Herceptin™.
L'Herceptin™ est un anticorps monoclonal spécifique qui bloque la protéine HER2/neu et prive donc les cellules cancéreuses d'un facteur contribuant à leur croissance. Ce médicament utilisé au début, pour bloquer l'évolution de la maladie des patientes souffrant de métastases a vu son champ d’application aux traitements adjuvants des cancers surexprimant HER2.En cas de surexpression d'HER2, on vous proposera une traitement par l'Herceptin .

AU DELÀ....


La positivité de HER2 peut orienter le choix des traitements complémentaires, car le statut de tumeur HER2+ :

  • Peut signifier une résistance à l'hormonothérapie, notamment au tamoxifène
  • Être prédictif d’une réponse aux anthracyclines à doses élevées
  • Indiquer une résistance au protocole CMF ou FEC
  • Être associé à une augmentation de la réponse aux taxanes

Les stratégies de traitement validées

1ère ligne2ème ligne3ème ligneAu-delà
  • Pertuzumab + trastuzumab + docetaxel
  • Trastuzumab+ Taxane
  • Anti-aromatase+ trastuzumab ou lapatinib si RH+
  • T-DM1 (Trastuzumab Emtansine)
  • Lapatinib + capécitabine
  • Trastuzumab + capecitabine
  • Trastuzumab+ CT
  • Anti-aromatase + trastuzumab ou lapatinib siRH+
  • T-DM1
  • Trastuzumab + chimiothérapie
  • Trastu zumab + lapatinib si RH nég
  • Anti-aromatase+ trastuzumab ou lapatinib si RH+
  • T-DM1 (si non reçu précédemment)
  • Lapatinib - capecitabine(si non reçu précédemment
  • Monochimiothérapie

mise à jour

1er mai 2020