Quelques données générales

Les complications induites par l’exposition chronique aux radiations ultraviolettes

LE VIEILLISSEMENT CUTANÉ

Quelques notions de base

Les spécialistes décrivent deux types de vieillissement de la peau :

  • Le vieillissement dit intrinsèque, de nature chronologique et génétique
  • Le vieillissement dit extrinsèque ou héliodermie en rapport avec l’environnement, principalement avec l’exposition aux rayons UV

Les mécanismes à l’origine de ces deux types de vieillissement sont peu différents. Ils sont l’association, à des degrés variables :

  • D’une susceptibilité génétique qui détermine le phototype
  • D'une accumulation de dommages cellulaires : effet cumulatif des radiations UV entraînant la formation de substances réactives toxiques pour les cellules

 Le phototype 


Il traduit la capacité de photo-protection naturelle de chacun.
Six phototypes, classés de I à VI, correspondant à la photo-protection naturelle, de la plus faible à la plus forte, sont décrits. Ils le sont sur le plan phénotypique en fonction de la couleur des yeux, des cheveux, de la présence d’éphélides ou taches de rousseur et de la sensibilité aux coups de soleil et l’aptitude au bronzage.


LA PRÉVENTION

C’est la diminution de l’exposition au soleil, en particulier chez les sujets dont la photo-protection naturelle est faible (phototype I et II).
Les sujets prédisposés à l’héliodermie sont aussi particulièrement exposés aux cancers cutanés...  De ce fait, pour ces phototypes, il est très important de limiter l’exposition solaire dès l’enfance.

Ce sont des cancers fréquents dont les facteurs de risque sont connus...

LES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

Le soleil

Les cancers de la peau peuvent se développer à partir d'une exposition au soleil répétée pendant plusieurs années. Dans ce cas, ce sont les rayons
ultraviolets (UV, du soleil ou de photothérapie qui sont en cause.

Les cancers professionnels

Certains produits chimiques, comme l’arsenic, les hydrocarbures polycycliques aromatiques peuvent être reconnus, sous certaines conditions, comme
maladie professionnelle .
Le délai de prise en charge varie de 20 à 40 ans, en fonction de la nature de la maladie. La liste des activités professionnelles est limitative (L). Les tableaux des cancers de la peau reconnus en 
maladie professionnelle sont les suivants :

  • RA 10 / RG 20 :  arsenic et ses composés minéraux   
  • RA 35bis / RG 16bis : goudrons de houille, huiles de houille, brais de houille
  • RA 25bis / RG 36bis : extraits aromatiques, huiles minérales dérivés suivants du pétrole :
  • RA 10/ RG 20 : maladie de Bowen : arsenic et ses composés minéraux


D'autres causes..

Il s’agit principalement, des cancers de la peau secondaires aux irradiations thérapeutiques ou accidentelles.
Dans certains cas, les infections à papillomavirus (HPV) sont en cause.
 
LES FACTEURS CONSTITUTIONNELS

Les principaux responsables sont :

  • Un phototype clair, en particulier chez les roux
  • Une immunosuppression thérapeutique à l'occasion d'une greffe d’organe et/ou d'un traitement par immunosuppresseurs ou associée à une hémopathie maligne
  • Les hamartomes du grec hamarteium qui sont des malformations circonscrites constituées d'un ou plusieurs tissus matures normalement présents dans la peau mais qui sont en quantité excessive ou bien anormalement disposées (ou par extension anormalement absentes).
  • L’albinisme
  • Certaines dermatoses ulcérantes ou cicatricielles

Changez vos habitudes solaires et celles de vos enfants car la prévention doit précoce !

Les crèmes solaires ne sont pas des protections suffisantes,
Elles sont utiles, mais elles ne doivent pas augmenter le temps d'exposition, ni remplacer les protections vestimentaires

Chez l'enfant, il faut privilégier les écrans minéraux ou des produits avec des filtres photostables adaptés

Les mécanismes connus de la cancérogenèse épithéliale

ILS SONT COMMUNS A TOUS LES CANCERS...

Ils comprennent l’accumulation d’événements génétiques à l'origine de mutations.

  • Une phase d’initiation sous l'influence d'un agent carcinogène, dans ce cas, les UV le plus souvent
  • Une phase de promotion
  • Une phase de progression favorisée par des co-cancérogènes, comme, par exemple, les UV, une immunosuppression, une infection chronique à Papillomavirus


LE TEMPS DE LATENCE

Il est long entre l’exposition aux UV et le développement des cancers cutanés.
Les lésions apparaissent rarement avant l’âge de 40 ans, sauf chez les sujets à risque comme les immunodéprimés, en cas de xeroderma pigmentosum ou de nævomatose basocellulaire…

Mise à jour

24 novembre 2018