L'épidémiologie

Une tumeur primitive rare des os

DÉFINITION

C'est un sarcome primitif des os qui produit de l'os tumoral, d'où le qualificatif d'ostéogènique.

C'EST UNE MALADIE RARE.. .

Bien que ce soit la plus fréquente des tumeurs malignes primitives de l'os après le myélome, l'ostéosarcome est une maladie rare.
Dans les pays occidentaux, les ostéosarcomes touchent annuellement de 1 à 2 sujets par million d’habitants. Il est plus fréquent chez les Européens que chez les Asiatiques ou les Latino-Américains.
En France, on dénombre annuellement moins de 500 nouveaux cas.

Ce sont des tumeurs de l’adolescent et de l’adulte jeune, les trois quarts étant diagnostiqués avant l‘âge de 18 ans. L’ostéosarcome représente 5 % de l’ensemble des cancers de l’enfant. Il peut exceptionnellement apparaître avant l’âge de 6 ans ou après 40 ans dans 10 % des cas.
Au delà de 40 ans, ils apparaissent sur des lésions préexistantes comme une maladie de Paget, ou une tumeur osseuse bénigne antérieure. On parle alors d'ostéosarcomes secondaires.

Il touche plus souvent les garçons que les filles.

UN PRONOSTIC TRANSFORMÉ GRÂCE AUX PROGRÈS THÉRAPEUTIQUES...

Il y a 30 ans, le diagnostic d’ostéosarcome était synonyme de mutilation et de mort. Près des trois quarts des patients mouraient de métastases pulmonaires dans les 2 ans qui suivaient l’amputation.

Actuellement, les trois quarts des enfants et adolescents pris en charge dans des services spécialisés survivent en première rémission complète avec un membre fonctionnel mais au prix d’un traitement long et contraignant. Ce saut technologique est à mettre au compte de la chimiothérapie et des techniques de chirurgie conservatrice.

Mise à jour

22 décembre 2011