Les états précancéreux

La métaplasie

Dans certaines conditions, la muqueuse de l’estomac diminue d’épaisseur et s’atrophie. Cette atrophie débute, en général, dans la partie inférieure et distale de l’estomac. Après cette étape, la muqueuse de l’estomac présente des anomalies des cellules. Ces anomalies sont désignées par le terme de « métaplasie ».

La métaplasie est une anomalie de division des cellules du tissu de l’estomac. Il s'agit d'une transformation de l'épithélium « gastrique » en épithélium de type « intestinal » avec apparition de cellules caliciformes.

L’hyperplasie atypique

A l’opposé, de la métaplasie, l’hyperplasie est la multiplication des cellules normales de l’estomac. Cette lésion est fréquemment associée avec un cancer gastrique et pourrait correspondre à un état précancéreux.
Elle peut être responsable d’une modification d’aspect de certaines lésions de la paroi de l’estomac, observées par fibroscopie gastrique. Parfois, les cellules en phase de multiplication, peuvent ressembler à des cellules cancéreuses. Il s’agit alors d’une « hyperplasie atypique ». Les patients chez qui une biopsie a montré une « hyperplasie atypique » ont plus de risque de développer un cancer de l’estomac

La dysplasie

UNE DÉFINITION

La dysplasie est une lésion précancéreuse acquise correspondant à une anomalie du renouvellement cellulaire de la muqueuse gastrique et définie par l'association à des degrés divers d'atypies cellulaires, d'anomalies de la différenciation et de modifications architecturales.
Ces anomalies cellulaires sont classées, selon l'intensité des lésions, en trois grades de sévérité croissante.

  • La dysplasie légère ou de bas grade
  • La dysplasie moyenne
  • La dysplasie sévère de haut grade


LES DYSPLASIES DE HAUT GRADE

Alors que la dysplasie de bas grade est susceptible de régresser, celle de haut grade est très souvent associée à un cancer gastrique superficiel. Cependant, une dysplasie sévère peut aussi exister dans les affections ou conditions suivantes :

  • L'ulcère gastrique,
  • Les polypes gastriques,
  • La gastrite atrophique de Biermer,
  • La maladie de Ménétrier caractérisée par ses gros plis gastriques,
  • Une gastrectomie, après un délai de 20 ans d'évolution.


LA TRANSFORMATION MALIGNE

Le cancer gastrique est considéré comme le dernier stade évolutif d'une dysplasie épithéliale caractérisée par des atypies cellulaires de  plus en plus marquées associées à une dédifférenciation, une perte de la fonction muco-sécrétrice et une augmentation du nombre de mitoses.
La découverte sur une biopsie de lésions de dysplasie de « haut grade » nécessite de renouveler la fibroscopie afin de réaliser une cartographie complète de l'estomac par des biopsies multiples car des lésions peuvent se développer dans différentes régions de l’estomac, ce que recouvre le terme multifocale.

Mise à jour

28 novembre 2018