Les signes & les symptômes

Les symptômes fréquents

PEU SPÉCIFIQUES…

Un ostéosarcome est souvent découvert à l’occasion d’une douleur persistante ou d’une sensation de gêne dans les mouvements qui conduisent à consulter.
Parfois, il est découvert fortuitement après un traumatisme (une chute ou un coup violent). Ce traumatisme ne provoque pas un ostéosarcome, mais permet de révéler sa présence.

LES SIGNES

La douleur

Elle est fréquente au site de la maladie (90 %).
 Elle apparaît de jour comme de nuit et peut réveiller le patient. Cette douleur se propage vers les articulations proches de la tumeur. La douleur est d’intensité variable d’un individu à un autre. Elle peut durer quelques jours et disparaître spontanément, puis revenir.


Un gonflement (tuméfaction)

Le membre peut gonfler à l’endroit où est situé la tumeur. Une boule, que l’on peut palper, peut apparaître. L’endroit où se trouve la lésion devient chaud, rouge et douloureux au toucher. C’est le signe d’une inflammation.
Ce signe est parfois absent.


Une fracture pathologique

C'est une circonstance de découverte rare. Il s'agit d'une fracture de l'os touché non traumatique ou à l'occasion d'un traumatisme minime. Elle peut demeurer indolore.

Les signes fonctionnels de l’hypercalcémie

La tumeur peut être à l'origine d'une destruction de l'os et donc de relarguer beaucoup de calcium dans le sang. L'hypercalcémie maligne peut être, alors, à l'origine

  • De troubles digestifs, nausées, vomissements
  • De troubles neuromusculaires, en particulier des crampes
  • Des troubles du rythme cardiaque
  • Une atteinte rénale.

La localisation de la lésion est beaucoup plus informative …

Les tumeurs osseuses ont tendance à se localiser très préférentiellement sur telle ou telle partie de l’os.

  • Localisation diaphysaire : tumeur d’Ewing, ostéome ostéoïde
  • Localisation métaphysaire : ostéosarcome, chondrome, exostose ostéogénique. Ces tumeurs sont souvent des tumeurs qui sont nées pendant la période de croissance, près du cartilage de conjugaison et qui ont migré ensuite vers la diaphyse.
  • Localisation épiphysaire : tumeur à cellules géantes (TCG), chondroblastome, sarcome à cellules claires

 

Des tumeurs des os ont des localisations préférentielles....

  • Chez l'enfant, une tumeur épiphysaire est, le plus, souvent un chondroblastome.
  • L'adamantinome siège presque uniquement sur le tibia ou le cubitus.
  • Les tumeurs cartilagineuses des mains sont-elles presque toujours bénignes, alors que leur évolution est souvent défavorable quand elles sont pelviennes.

L'âge

C’est une information fondamentale pour le diagnostic. Par expérience, les spécialistes considèrent que :

  • Avant 5 ans, une tumeur maligne des os est presque toujours une métastase d’une tumeur cérébrale, un neuroblastome,
  • Entre 5 et 15 ans, il s’agit soit d’un ostéosarcome ou d’un sarcome d'Ewing,
  • Après 40 ans, il s’agit, le plus souvent, d’une métastase. Le cancer primitif peut venir de la prostate, du rein, de la thyroïde ou du sein. Il peut s’agir, aussi, d’un myélome multiple ou maladie de Kahler.

L'âge permet ainsi d’évoquer telle ou telle pathologie...

ENFANT, ADOLESCENT, JEUNE ADULTEADULTE > 40-50 ANS
  • Tumeurs bénignes > 90%
  • Tumeurs malignes primitives < 10% (0,2 % de tous les cancers, 300 nouveaux cas par an en France) :
    • < 5 ans : Lymphome, métastases d’un neuroblastome, sarcome d’Ewing
    • > 5 ans : ostéosarcome, sarcome d’Ewing
  • Plus rares 
    • Tumeurs malignes secondaires (métastases d’un neuroblastome)
  • Métastases osseuses
  • Après 60 ans,myélome
  • Tumeurs bénignes
  • Tumeurs malignes primitives beaucoup plus rares (chondrosarcome).

En pratique...

  • Toute grosseur inexpliquée chez un enfant dont la taille augmente, située profondément et/ou douloureuse, implique une orientation vers un centre spécialisé dans les sarcomes (centre de référence)
  • Toute douleur ou masse en rapport avec un os sera considérée comme suspecte et sera radiographiée
  • Toute douleur nocturne, en particulier autour du genou, doit être explorée et faire l'objet d'examens plus poussés...

 

Mise à jour

11 décembre 2018