Les thérapies ciblées

UNE DÉFINITION PARMI D'AUTRES...

Le terme " thérapies ciblées" désigne des médicaments dirigés contre des cibles moléculaires exprimées ou surexprimés par les cellules cancéreuses comme des récepteurs, des gènes ou des protéines impliquées dans les voies de signalisation intracellulaires jouant un rôle dans développement des tumeurs malignes.

Par opposition aux médicaments de chimiothérapie traditionnelle qui s’opposent, globalement, à la multiplication des cellules, les médicaments de chimiothérapie ciblée visent les mécanismes intimes de la cancérisation des cellules.

L'angiogenèse

Pour progresser le cancer a besoin que les vaisseaux sanguins se développent et nourrissent les cellules de la tumeur. Ce processus est appelé néo-angiogenèse. Certaines études ont montré que les sarcomes entourés de nombreux nouveaux petits vaisseaux sanguins sont en général plus agressifs.

De nouveaux médicaments destinés à stopper la multiplication des cellules cancéreuses en empêchant de nouveaux vaisseaux sanguins de se former ont été développés à partir de ce concept.

Pour en savoir plus, cliquez ici sur « Thérapies Ciblées »

Le pazopanib (ARMALA/Votrient™)

UN INHIBITEUR DE L'ANGIOGENESE

Le pazopanib est un inhibiteur du récepteur du VEGF, de celui du PDGF et du c-kit, actif par voie orale.
Il  a été testé dans une étude de phase 3 chez 369 patients en rechute, à la dose de 800 mg par jour. Les patients étaient atteints de léiomyosarcome, liposarcome, synovialosarcome et autres sarcomes métastatiques et prétraités par une ligne de poly-chimiothérapie ou 2 lignes de monothérapie successives.
Les taux de réponse fut de 73 % pour le pazopanib contre 38 % pour le placebo (p<0,0001).
Les taux de survie sans progression fut de 4,6 mois pour le pazopanib contre 1,5 mois pour le placebo (p<0,0001). La survie moyenne fut de 11,9 mois contre 10,4 mois.
La tolérance est acceptable avec 6 % de toxicités de grades 3 et 4, principalement une hypertension artérielle, une asthénie et une diarrhée.

SON STATUT RÉGLEMENTAIRE

Il est enregistré pour le traitement des sarcomes des tissus mous présentant des sous-types histologiques spécifiques* qui ont été préalablement traités par chimiothérapie au stade métastatique ou qui ont progressé dans les 12 mois suivant un traitement neo-adjuvant.
La dose de pazopanib recommandée est de 800 mg une fois par jour..

DEMAIN

Des études de synergie avec la gemcitabine semblent prometteuses dans les formes réfractaires de la maladie.

 

* Les tumeurs fibroblastiques (fibrosarcome de l'adulte, myxofibrosarcome, fibrosarcome épithélioïde sclérosant, tumeurs malignes fibreuses solitaires), les tumeurs dites fibrohistiocytaires (histiocytome fibreux malin pléomorphe [MFH], MFH à cellules géantes, MFH inflammatoire), les léiomyosarcomes, les tumeurs glomiques malignes, les tumeurs des muscles squelettiques (rhabodmyosarcome pléomorphique et alvéolaire), les tumeurs vasculaires (hémangioendothéliome épithélioïde, angiosarcome), les tumeurs de différentiation incertaine (synoviales, épithélioïdes, alvéolaires des parties molles, à cellules claires, à petites cellules rondes desmoplastiques, rhabdoïdes extra-rénales, mésenchymome malin, PEComes, sarcome intimal), les tumeurs malignes de la gaine des nerfs périphériques, les sarcomes des tissus mous indifférenciés sans autre précision (NOS) et les autres types de sarcome (non listés comme étant inéligibles).

Mise à jour

19 avril 2021