Les différents stades

LA CLASSIFICATION ANATOMO-CLINIQUE DE RAI (1975)

C’est celle des lymphomes et la plus ancienne. Les critères définissants les différents stades sont donnés dans le tableau ci-dessous (Rai KR, Clinical staging of chronic lymphocytic leukemia. Blood 1975; 46:219-34 ).

  

STADE 

CARACTÉRISTIQUES

0

Lymphocytose sanguine et médullaire isolée 

Lymphocytose périphérique absolue > à 15 000/mm 3 + une infiltration médullaire > 40 %

I 

+ adénopathies.

II 

+ splénomégalie et/ou hépatomégalie et/ou adénopathies.

III 

+ anémie (hémoglobine < 11 g/L qu'il y ait ou non adénopathies, splénomégalie ou hépatomégalie.

IV 

+ thrombopénie (plaquettes < 100 000/mm 3 ) qu'il y ait ou non adénopathies, splénomégalie ou hépatomégalie.

LA CLASSIFICATION DE JL BINET

La classification, la plus souvent utilisée pour apprécier le pronostic, est celle décrite par l'hématologue français JL Binet qui nous a quitté récemment.
Dans celle-ci, un territoire lymphoïde est défini par l'existence d'une hépatomégalie, d'une splénomégalie, ou d'un envahissement ganglionnaire uni- ou bilatéral dans les territoires cervicaux, axillaires, inguinaux.
Cette classification est présentée dans le tableau ci-dessous ( Binet JL,  A new prognostic classification of chronic lymphocytic leukemia derived from a multivariate survival analysis. Cancer 1981;48: 198-206) .


 

STADE 

Hémoglobine (Hb) et/ou plaquettes

Nombre de territoires touchés
(aires ganglionnaires) 
à l'examen clinique

 A

(80 % des cas) 

Hb > 10 g/L

Plaquettes > 100 000

< 3

 B

(15 % des cas) 

 Hb > 10 g/L

Plaquettes > 100 000

≥ 3

 C

(5 % des cas) 

Hb < 10 g/L

et/ou Plaquettes < 100 000

Indifférent

Les facteurs pronostiques défavorables

LES NOUVEAUX PARAMÈTRES

Le statut mutationnel des gènes des immunoglobulines (IGVH)

Il permet de distinguer des LLC d’évolution plus indolente dans le cas où il existe une mutation. Elle est présente chez environ 50 % des patients.
Le statut IGVH muté est associé à une meilleure réponse à la chimiothérapie comportant un analogue des purines, comme la fludarabine

L'analyse cytogénétique

Elle permet de distinguer des profils évolutifs différents

  • Bon pronostic : délétion 13q (50–60 % des cas)
  • Pronostic intermédiaire : pas d’anomalie, trisomie 12 (10–20 % des cas)
  • Pronostic réservé: délétion 11q (10–20 % des cas) et délétion 17p (10 % des cas au diagnostic, plus fréquent en rechute).

 

EN RÉSUMÉ

 

Biologie standard

Immunophénotypage

Cytogénétique

Biologie moléculaire

Temps de doublement lymphocytaire < 6 mois
LDH élevés
β2-microglobuline élevée
Thymidine kinase élevée

CD23 solubles élevé
Surexpression CD38
Zap70 > 20 %

Délétion 11q
Délétion 17p

Statut IgVH non muté
Mutation de NOTCH1
Mutation de TP53

La classification de Binet et la règle des tiers.

Stade Traitement ou pas ?

Premier tiers
LLC  à un stade A/B peu évolué et n’évoluera pas ou très peu

Les malades n’auront jamais besoin de traitement...
Second tiers
LLC  à un stade A/B peu évolué, ne nécessitant pas de traitement dans l’immédiat, mais évoluera dans les années à venir et devra alors être traitée

50 % va présenter une maladie évolutive et un traitement sera nécessaire
50 % la maladie n’évoluera pas ou très peu, et les patients n’auront jamais besoin de traitement
Troisième tiers
LLC évolutive (stade C) au moment du diagnostic 
Requiert assez rapidement un traitement.

Mise à jour

23 avril 2020