Les autres types de tumeurs

Les cellules non-geminales du testicule (stromales)

LES AUTRES CELLULES

Les cellules de Sertoli*

Ce sont un type de cellules stromales présent dans les tubes séminifères.
Elles soutiennent les cellules germinales en les aidant à fabriquer et à faire circuler les spermatozoïdes.

Les cellules de Leydig**

Le tissu conjonctif mou qui se trouve dans l’espace situé entre les tubes séminifères contient des cellules stromales spécialisées appelées cellules de Leydig.
Elles fabriquent les hormones sexuelles mâles, surtout la testostérone.
La testostérone aide les cellules germinales à fabriquer les spermatozoïdes. Elle aide aussi les organes reproducteurs à se développer et à fonctionner.

LEURS FONCTIONS

Très tôt dans le développement du fœtus masculin, les cellules de Sertoli sécrètent l'hormone antimüllérienne (AMH) responsable de la régression des canaux de Müller. La sécrétion d'AMH persiste élevée jusqu'à la puberté, époque à laquelle elle disparaît, réglée négativement par la testostérone.
Chez l'adulte, deux autres membres de la famille du TGF-bêta sont sécrétés par les cellules de Sertoli et de Leydig, l'activine et l'inhibine.
L'inhibine, dont la sécrétion par la cellule de Sertoli est activée par la FSH ifollicle stimulating hormone), exerce un rétrocontrôle négatif sur la sécrétion hypophysaire de FSH.
L'activine, à l'inverse, potentialise localement la stimulation par la LH (luteinizing hormone) de la synthèse des androgènes par les cellules de Leydig et stimule la sécrétion de FSH par l'hypophyse.

 

 

 

* Enrico Sertoli (1842 - 1910) - physiologiste et histologiste italien

** Franz von Leydig (1821 -1908) - zoologiste et spécialiste en anatomie comparée allemand, découvreur des cellules qui portent son nom

Les tumeurs non germinales

Elles représentent de 5 à 10 % de cas de cancers du testicule.
Elles se développent à partir du tissu de soutien (stroma gonadique). Plusieurs types sont décrits dans la littérature scientifique.

  • Les tumeurs du stroma et des cordons sexuels
  • Les tumeurs à cellules de Leydig qui ont une fonction endocrinienne
  • Les tumeurs à cellules de Sertoli qui secrètent les substances nécessaires à la spermatogenèse.
  • Les tumeurs para-testiculaires  qui peuvent se développer à partir de l'épididyme, du canal déférent, ou de l'albuginée.
     

Plus rarement, il peut s'agir de gonadoblastomes ou d'adénocarcinomes du rete testi s.

Les tumeurs secondaires

Une localisation secondaire (métastase) testiculaire d'un cancer primitif est rarement rencontrée.

Lorsque cela est le cas, il s’agit le plus souvent d’une hémopathie maligne (cancer du sang). Des localisations testiculaires peuvent se voir dans les lymphomes malins et les leucémies aiguës ou chroniques. C’est pourquoi, dans ces maladies, le médecin examine systématiquement.

En résumé

Tumeurs non germinales
(5 à 10 %)

Tumeurs secondaires
(rares)

  • Stroma gonadique spécialisé : 
    • Tumeurs à cellules de Leydig
    • Tumeurs à cellules de Sertoli 
  • Gonadoblastome 
  • Adénocarcinome du rete testis
  • Lymphomes
  • Leucémie aiguë lymphoblastique
  • Métastases : prostate, poumon, mélanome, rein…

 

 

Mise à jour

26 avril 2020