Les tumeurs bénignes

Elles n'engagent pas le pronostic vital, mais peuvent obérer le pronostic fonctionnel

Les tumeurs bénignes de bon pronostic

 Par définition, il n'y a pas d’évolution métastatique et le pronostic vital n’est pas engagé

Les tumeurs bénignes de mauvais pronostic

Il s'agit de tumeurs de gros volume tumoral avec un risque fracturaire et de compression vasculo-nerveuse

Certaines localisations sont problématiques comme les tumeurs à proximité des articulations ou du rachis

Le risque de récidive est variable selon le type histologique.

Ce n'est pas exceptionnel ...

LES PRINCIPAUX TYPES

Elles sont beaucoup plus fréquentes que les malignes. Les tumeurs bénignes des os sont de différents types histologiques :

  • L’ostéome et l’ostéome ostéoïde,
  • Le chondrome,
  • L’exostose ostéogénique ou ostéochondrome
  • Le fibrome,
  • La tumeur bénigne à cellules géantes,
  • L’angiome de l’os,
  • Le kyste solitaire osseux,
  • Le kyste anévrismal.

 

LES SIGNES RÉVÉLATEURS

Ce sont habituellement des douleurs plus ou moins vives, une tuméfaction locale ou une fracture spontanée qui conduisent au diagnostic.
La radiographie et la biopsie osseuse affirment le caractère bénin de la tumeur et précise sa nature.
Le traitement repose en général sur le curetage chirurgical avec éventuellement greffe.

Un cas particulier : l'exostose

DE QUOI S’AGIT-IL ?

C'est une tumeur osseuse bénigne liée à la formation de cartilage à la surface de la zone métaphysaire d'un os long.
C'est la plus fréquente des tumeurs bénignes : elle représente 40 % des tumeurs bénignes de l'os et 12 % de toutes les tumeurs de l'os.
La dégénérescence cancéreuse est rare ; moins d’un pourcent des cas.
Cette affection touche plus souvent l'adolescent ou l'adulte jeune, au niveau des métaphyses des os longs, selon l’aphorisme « près du genou, loin du coude ».
Elle est en général unique mais il existe une forme rare multiple héréditaire.

LE TRAITEMENT

Il n'est pas toujours nécessaire et doit donc être discuté en fonction des signes cliniques. En revanche, l'exostose doit être enlevée si elle est symptomatique, gênante ou volumineuse ou si elle augmente de volume.

Mise à jour

Mercredi 25 Février 2009