Les différentes tumeurs

Les formes selon la localisation de la tumeur

Les spécialistes distinguent trois zones dans lesquelles la maladie peut se développer:

  • La région sus glottique au dessus des cordes vocales
  • La région glottique au niveau des cordes vocales
  • La région sous glottique, en dessous des cordes vocales et allant jusqu'à l'origine de la trachée

 

Chaque région pose des problèmes spécifiques qui seront évoqués dans les chapitres suivants.

LES CANCERS ÉPIDERMOÏDES (SQUAMEUX)

DÉFINITION

Définition

Actuellement, plus de neuf cancers sur dix de la tête et du cou sont des cancers épidermoïdes. Ils sont cependant en décroissance. Parmi ces cancers, les spécialistes distinguent :

  • Le carcinome verruqueux qui  se présente comme un papillome à large implantation.
  • Le carcinome à cellules fusiformes qui est un carcinome associant des cellules épithéliales malignes et des cellules de type mésenchymateux siégeant le plus souvent au niveau de la glotte. Il s’agit d’une tumeur qui ressemble à un polype.

 

L'INFECTION A PAPILLOMAVIRUS (HPV)

Son implication est en forte hausse.
Les cancers induits par l'HPV, ont des caractéristiques propres, résumées dans le tableau ci-dessous.

L'infection à Papillomavirus

CaractéristiquesTumeurs HPV-positivesTumeurs HPV-négatives
Incidence Augmentation Décroissance
Facteurs de risque Pratiques sexuelles Tabac, alcool
Age < 60 ans > 60 ans
Mutations du TP53 Rares Fréquentes
Site de prédilection Oropharynx Aucun
Pronostic Favorable Médiocre

LES AUTRES TYPES

Les tumeurs glandulaires sont plus rares mais en forte progression.
Les adénocarcinomes du larynx représentent moins de 2 % de toutes les tumeurs malignes du larynx.
Les carcinomes adénoïdes kystiques et les tumeurs muco-épidermoïdes sont exceptionnels.
Les sarcomes et les lymphomes sont aussi exceptionnels.

Mise à jour

26 novembre 2018