help

Les tumeurs bénignes

Elles sont relativement rares...

Les tumeurs bénignes des bronches ou du poumon sont rares et représentent 5 à 10 % des tumeurs du poumon.
Il peut s’agir d’un lipome, d’un hamartochondrome, de tumeurs à cellules claires ou d’un léiomyome bénin. Exceptionnellement un fibrome pulmonaire, lymphangiome et hémangiome, adénome mucipare, adénome pléiomorphe, tumeur à cellules acineuses, oncocytome bronchique ou cystadénome mucineux peuvent être diagnostiqués.


@ Pour en savoir plus allez à : NOMS DES TUMEURS

Les nodules pulmonaires

Un nodule pulmonaire est défini comme étant une lésion focale intrapulmonaire ayant une taille comprise entre 3 mm et 3 cm. Cette lésion est habituellement ronde ou ovale. Une lésion de plus de 3 cm est définie comme une masse.
L’augmentation des examens d'imagerie médicale entraîne la découverte fortuite de nombreux nodules pulmonaires pouvant aller jusqu’à 50 % des examens réalisés.
Si la découverte d’un nodule pulmonaire doit toujours faire évoquer une tumeur maligne, les causes des nodules pulmonaires isolés sont nombreuses et ceux-ci nécessitent une approche afin de limiter les gestes diagnostiques invasifs.

 

 

Critères de bénignité.

Nodule hautement suspect de processus malin

Nodule entièrement calcifié
Malformation artérioveineuse
Atélectasie ronde
Hamartochondrome
Calcification de type bénigne

 

Nodule solide de plus de 20 mm
Nodule solide à bord spiculé
Nodule solide contenant des calcifications excentrées ou dispersées

 

Les recommandations face à la découverte d'un nodule pulmonaire...

  • Un nodule solide, stable sur deux ans ou montrant des calcifications de type bénin ne nécessite pas d’investigation supplémentaire.
  • Un nodule solide de moins de 6 mm chez un patient à bas risque ne nécessite pas d’investigation supplémentaire
  • Pour des nodules ayant une taille supérieure à 6 mm, la fréquence des contrôles dépend de la taille et des facteurs de risque clinique
  • Pour des nodules de plus de 8 mm, les investigations vont dépendre de la probabilité pré-test de malignité. Plus la probabilité pré-test est haute, plus la réalisation d’une biopsie s’avérera utile

Causes fréquentes des nodules pulmonaires

Types

Causes

Tumeurs malignes

Adénocarcinome
Carcinome épidermoïde
Carcinoïde
Lymphome primaire du poumon
Métastases

Tumeurs bénignes        

Hamartochondrome
Lipome

Inflammation ou infection

Maladie granulomateuse (polyarthrite rhumatoïde, Wegener…)
Infection opportunisitique
Pneumonie ronde
Abcès
Fibrose focale

Vasculaire

Malformation artérioveineuse
Anévrisme

Congénital

Séquestration
Kystes bronchogéniques

Autres

Ganglion intrapulmonaire
Atélectasie ronde
Impaction mucoïde

Mise à jour

2 janvier 2024