La chimiothérapie

En bref...

LE PRINCIPE

La chimiothérapie a une place non négligeable dans le traitement des cancers de la sphère ORL. Ses modalités précises d’application font l’objet de larges débats parmi les cliniciens.
La chimiothérapie est un traitement du cancer à base de médicaments qui a été découvert en 1943. C’est un traitement systémique qui a pour but de détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être administrée par voie intraveineuse ou par voie orale. Les médicaments circulent dans le sang pour atteindre les cellules cancéreuses dans le corps tout entier.
La particularité de ces drogues est qu'elles sont toxiques pour toutes les cellules capables de se diviser. Les chimiothérapies bloquent la prolifération des cellules cancéreuses tout comme celle des autres cellules, en empêchant la synthèse de l'ADN indispensable à la division cellulaire et en détruisant les fibres de la trame cellulaire (qui structurent la cellule).

LES MODALITÉS DU TRAITEMENT

La notion de cures de chimiothérapie

La chimiothérapie est administrée en cycles.
Chaque période de traitement est séparée par un intervalle libre de tout traitement de 3 à 4 semaines pour permettre la récupération des lignées cellulaires normales affectées par le ou les médicaments.

La durée totale d'une chimiothérapie est généralement de 3 à 6 mois, selon les schémas thérapeutiques utilisés.

Les modalités d'application

Plusieurs schémas sont possibles et peuvent vous être proposés  :

  • Une chimiothérapie seule
  • Une chimiothérapie et une radiothérapie concomitante
  • Une chimiothérapie d'induction et une radiothérapie séquentielle
  • Une radio-chimiothérapie séquentielle


@ Pour en savoir plus, allez à
LA CHIMIOTHERAPIE

Les principaux protocoles

EN PREMIÈRE LIGNE

En monothérapie

Les médicaments le plus souvent employés en monothérapie sont :

  • Le méthotrexate à la dose de 40 à 60 mg/m² par semaine, par voie intramusculaire (IM)
  • Les dérivés du platine, cisplatine ou plus rarement le carboplatine
  • La mitomycine est parfois utilisée, à la dose de 10 à 15 mg/m²

 

Les associations de médicaments

Les protocoles de polychimiothérapie comprennent deux médicaments (doublets). L'association de deux médicaments a pour objectif de prévenir le développement rapide de cellules tumorales résistantes.
Le protocole PF est souvent proposé et comprend des cures toutes les 3 ou 4 semaines pendant 6 cycles :

  • P = cisplatine à la dose de 100 mg/m² le premier jour (J1)
  • F = 5-fluorouracile à la dose de 750 ou 1000 mg/m² en perfusion continue grâce à une pompe, de J1 à J5

 

Le cisplatine peut, aussi, être associé à la bléomycine, au méthotrexate, au cyclophosphamide (Endoxan™).  

EN SECONDE LIGNE

Lorsque les traitements de première ne sont pas assez efficaces ou s’il y a une rechute précoce, l’oncologue pourra vous proposer une seconde ligne de chimiothérapie. Pour ce second traitement, les nouveaux agents anticancéreux, de seconde ligne, seront utilisés.

En monothérapie

Il peut s’agir de l’un des médicaments suivants :   

  • Le docétaxel (Taxotère™)
  • La gemcitabine (Gemzar™)
  • La vinorelbine (Navelbine™)

 

Le protocole TPF
C'est une option de polychimiothérapie pour une deuxième ligne de traitement. Elle est aussi préconisée en traitement d'induction avant une radiothérapie pour préserver le larynx. Ce protocole associe :

  • T= docétaxel 75 mg/m² à J1
  • P= cisplatine 75 mg/m² à J1
  • F = 5-fluorouracile 750 mg/m² de J1 à J5 en perfusion continue avec une pompe

 

RADIO-CHIMIOTHÉRAPIE

C'est une option pour les traitements adjuvants pour lesquels la chimiothérapie seule est peu performante.
Elle associe, à la radiothérapie du 5-FU et du cisplatine.
La triple association avec le cetuximab est une option validée.

LA CHIMIOTHÉRAPIE D'INDUCTION  (NEO-ADJUVANTE)

C'est une chimiothérapie qui est administrée avant l'intervention chirurgicale dans le but d'éviter une laryngectomie totale, lorsque cela est possible. Il peut s'agir d'une chimiothérapie seule ou associée à une radiothérapie.
Le protocole de référence comporte 3 cycles de TPF (T= docétaxel 75 mg/m² à J1 (perfusion d'une heure); P= cisplatine 75 mg/m² à J1 (perfusion d'une heure); F = 5-fluorouracile 750 mg/m² de J1 à J5 en perfusion continue avec une pompe) toutes les trois semaines
.

Mise à jour

26 novembre 2018