help

Le dépistage

Le dépistage

Le cancer primitif du foie est relativement rare ce qui rend les méthodes de dépistage systématiques difficiles à mettre en œuvre à grande échelle. Ceci explique l'absence de dépistage organisé en France.

Le dépistage systématique du carcinome hépatocellulaire chez les malades atteints de cirrhose est justifié par le risque élevé dans cette population, la gravité spontanée et la possibilité d’un traitement curatif lorsqu’il est appliqué à un stade précoce. Le dépistage est effectué par une échographie semestrielle du foie.

La prévention de l'hépatite B et la détection précoce de l’hépatite C  représentent des moyens très efficaces de détection des sujets à haut risque.Les malades ainsi détectés peuvent faire l'objet d'un traitement de plus en plus efficace, en particulier pour l'hépatite C qui peut être définitivement guérie.
Ces 
traitements permettent de diminuer significativement le risque d'hépatite chronique, de cirrhose et donc d’hépatome.

Le dépistage de l'hépatite C et son contexte

Il reste environ 90 000 personnes porteuses du VHC à dépister et à traiter en 2018 et qui ne connaissait pas leur statut était estimé à 43 % ! Le principal frein au dépistage était la méconnaissance des facteurs de risque de la contamination…
L’identification, chez les donneurs de sang et des sujets à risque des porteurs du virus de l’hépatite C est maintenant systématique. Chez les malades séropositifs, ainsi détectés, un suivi s'impose et un traitement pourra être décidé sur la base d'examens de sang évaluant la charge virale et les fonctions hépatiques.

 

 

@ Vous trouverez des informations complémentaires sur les problèmes de l’hépatite C en consultant les deux sites Internet suivants :

  • Réseau Hépatite C, Val de Marne, Essonne : Centre de dépistage de Créteil, informations générales sur l'hépatite C. www.reseau-hepatite-c.asso.fr/

  • Hépatite C chronique : le site reprend les conclusions de la Conférence Internationale de consensus sur l'hépatite C. www.hepatite-chronique.com

Un dépistage ciblé pour les groupes à risque en matière de dépistage de l'hépatite C, recommandé...

Hommes entre 18 et 60 ans
Dépistage couplé des 3 virus VIH/VHB/VHC
1 fois par an chez les sujets les plus à risque (usagers de drogue intraveineuse)

 

Les autres circonstances

La lutte contre l'alcoolisme et le dépistage de l'hémochromatose génétique sont des moyens à mettre en œuvre, dont l’efficacité est prouvée, pour diminuer le risque de cancer primitif du foie.
L’élimination de l’aflatoxine dans les pays en voie de développement est importante. La prévention primaire porte sur l'élimination de l'aflatoxine en contrôlant les méthodes de stockage.

Dans le cas d'une maladie hépatique chronique avancée

Un suivi régulier est fortement recommandé 
L’échographie abdominale est le moyen le plus simple pour détecter la transformation maligne. Elle devra être répétée tous les 6 mois sauf si un nodule de moins de 1 cm est détecté sur un foie cirrhotique. Dans ce cas, une surveillance tous les 4 mois la première année et tous les 6 mois ensuite est préconisée.

Mise à jour

2024