Les antipuriques

LES ANALOGUES DES BASES PURIQUES

Ce sont les premiers médicaments actifs dans le traitement du cancer et plus spécifiquement des leucémies qui ont été synthétisés au début des années 50.

Ces médicaments ressemblent à la guanine ou à l'adénine, bases puriques. Ils sont transformés par l’organisme et interfèrent avec la conversion de l’acide inosinique en  adénine et guanine. La conséquence de cette interférence est une inhibition de la synthèse de l’ADN et de l’ARN.

Les molécules anciennes

La 6-thioguanine (Lanvis™)

La thioguanine est un analogue soufré de la guanine. Elle est métabolisée en acide thioguanylique, lequel est ensuite phosphorylé. Elle perturbe la biosynthèse de l'ADN en plusieurs points.
Elle est active par voie orale (comprimés à 40 mg).
La thioguanine est indiquée dans le traitement d'entretien des leucémies aiguës myéloïdes.

Le 6-mercaptopurine (Purinéthol™)

Ce produit, mis sur le marché en 1953, est actif par voie orale.
Il est utilisé dans le traitement des leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) et myéloblastiques (LAM ) et les leucémies myéloïdes chroniques (LMC).

La pentostatine (Nipent™)

La pentostatine ou déoxycoformycine peut être considérée comme un analogue structural des bases puriques. C'est un inhibiteur d'une enzyme l'adénosine désaminase (ADA).
Cette molécule est active par voie injectable (IV). La dose usuelle est de 4 mg/m² de surface corporelle en une seule administration toutes les deux semaines.
La pentostatine est utilisée en monothérapie dans le traitement des leucémies à tricholeucocytes et du mycosis fongoïde.
Elle a des effets indésirables nombreux et graves et ne peut être utilisée que par les services d'hématologie.

Les molécules plus récentes

LA CLADRIBINE

La Leustatine/Litak™ (cladribine ou chlorodéoxyadénosine) est un dérivé de la désoxyadénosine substituée en position 2 par un atome de chlore. Elle présente des propriétés pharmacologiques proches de celles de la pentostatine.
Elle est active par voie injectable.
Elle est indiquée dans le traitement des leucémies à tricholeucocytes
Son profile de tolérance est du même type que la pentostatine.

LA FLUDARABINE (FLUDARA™)

Le mode d’action

La fludarabine est un analogue fluoré de l’adénine. Il dérive de la vidarabine ou ara-A (utilisée comme antiviral). Il est fluoré sur la position 2 du noyau adénine ou 2-F-ara-A. Cet analogue est transformé sous forme triphosphate par la cellule qui inhibe la ribonucléotide réductase et l’ADN polymérase. Ceci aboutit à une inhibition de la synthèse de l’ADN.
Ce médicament est très spécifique des lymphocytes.

En pratique…

Ce médicament est actif par voie injectable et orale.
Elle fait partie du protocole de traitement standard de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) avec la dexaméthasone et le rituximab (FDR).
Les principaux effets indésirables sont hématologiques, thrombopénie, neutropénie et anémie.

LA CLOFARABINE (EVOLTRA™)

C’est un analogue de seconde génération, analogue de la désoxyadénosine.
Il est homologué pour le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) de l’enfant en rechute ou réfractaires après au moins deux lignes de traitement et pour lesquels aucune alternative thérapeutique.
Le médicament est administré à la dose de 52 mg/m² de surface corporelle administrée par perfusion intraveineuse de 2 heures par jour pendant 5 jours consécutifs.

LA NELARABINE (ARRANON™)

C’est un analogue de la cytosine arabinoside, l’ara-G.
Elle est indiquée dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) à cellules T (LAL-T) ou un lymphome lymphoblastique à cellules T, non répondeurs ou en rechute après au moins deux lignes de chimiothérapie.
La nélarabine est administrée à la dose de 650 à  500 mg/m², par voie intraveineuse durant deux heures par jour, les 1er, 3ème et 5ème jours et ce, tous les 21 jours.
Les effets secondaires neurologiques sont la principale toxicité de cette molécule.

Les principales toxicités

Elles sont représentées par le risque d’une myélosuppression, d’une atteinte hépatique, de mucite et de troubles digestifs.

Mise à jour

15 décembre 2015