Traitements Traitements locorégionaux Chirurgie

[imprimer la page]

La chirurgie des ganglions

LE CURAGE GANGLIONNAIRE

UNE DÉFINITION…

C’est l’ablation des sites de drainage lymphatique des cancers lymphophiles invasifs. Ces curages sont possibles grâce aux connaissances de la diffusion anatomique des cellules cancéreuses par voie lymphatique, qui se fait en règle de façon ordonnée par envahissement successif des groupes ganglionnaires.
Le curage ganglionnaire peut être fait avec l’ablation de la tumeur (mastectomie avec curage axillaire, amputation abdomino-périnéale du rectum) ou en discontinuité (cancer du col utérin, tumeurs ORL, tumeur du testicule et de l’ovaire).

LES TYPES DE CURAGE GANGLIONNAIRES

On distingue deux principaux types de curages ganglionnaires :

  • Les curages de nécessité sont réalisés lorsque les ganglions lymphatiques sont cliniquement envahis (N+)
  • Les curages de principe ou prophylactiques concernent des ganglions impalpables ou ayant un aspect inflammatoire


LA BIOPSIE DU GANGLION SENTINELLE

Définition

Comme l’extension métastatique ganglionnaire se faisant relais après relais sans sauter d’étape, il est logique d’arrêter le curage au premier relais non envahi. C’est le concept du ganglion sentinelle.

Comment cela se passe-t-il en pratique ?

Dans cette technique, un traceur radioactif et/ou un colorant bleu est injecté dans la zone de la tumeur. Le colorant ou le produit radioactif est transporté par les vaisseaux lymphatiques vers un ganglion appelé ganglion sentinelle. C’est le premier à recevoir la lymphe de la tumeur et c’est celui qui est le plus exposé à contenir des métastases si la tumeur s'est étendue. 
Le ganglion sentinelle est détecté dans la salle d'opération par le chirurgien qui peut suivre la coloration bleue ou détecter la radioactivité par avec un compteur Geiger.
Si l’analyse du ganglion sentinelle par le médecin anatomo-pathologiste montre qu’il contient des cellules cancéreuses, un curage est réalisé et permet l’ablation d’un plus grand nombre de ganglions lymphatiques.
Si le ganglion sentinelle n'est pas touché, une ablation plus complète des ganglions peut être évitée.


QUEL INTÉRÊT POUR LE PRONOSTIC ?

En dehors du cancer papillaire du corps thyroïde, l’envahissement ganglionnaire est le facteur pronostique le plus puissant quel que soit l’organe atteint.
L’envahissement ganglionnaire est un marqueur local de risque de diffusion métastatique, donc de mauvais pronostic.
Plus le nombre de ganglions « N+ » augmente et plus le niveau d’extension est important, plus le pronostic est sombre.


Mise à jour

Mardi 17 Mars 2009



Glossaire - Plan du site - Mentions légales
Ce site respecte les principes de
la charte HONcode
. Vérifiez ici.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
arcagy