Le thymus

Le thymus est un organe du système immunitaire...

EN BREF

Son anatomie

Le thymus (du grec θυμός, « excroissance charnue ») est un organe situé derrière le sternum, dans le médiastin antérieur, au-dessus du cœur qui régresse à l'âge adulte.
Il est constitué de deux lobes séparés par une cloison et entourés d'une capsule. Chaque lobe est divisé en lobules par des travées conjonctives.

Chaque lobule comprend une zone périphérique ou cortex, peuplée de cellules appelées thymocytes corticaux. Ces thymocytes dits corticaux sont produits par la multiplication des pro-thymocytes de la moelle osseuse. La zone centrale, médullaire, contient, en densité plus faible, des lymphocytes T matures et différenciés. Les lymphocytes T sont caractérisés par la présence de récepteurs T (TCR). Les LT régulateurs (LT4 auxiliaires [(Th CD4+) et suppresseurs (Treg)] et les LT cytotoxiques (CD8+) appartiennent à cette catégorie.

Une glande qui régresse...

Le thymus est doté d’une horloge temporelle qui conduit à son involution, phénomène dont nous ne connaissons pas à ce jour les mécanismes mais dont on peut penser qu’il fut sélectionné lors de l’évolution comme sécurité contre des risques excessifs de leucémie lymphocytaire et/ou de maladie d’auto-immune.


LES CELLULES DU THYMUS


Dans le thymus on trouve différents types de cellules :

  • Des cellules dendritiques (DC ou APC) qui jouent un rôle essentiel dans le maintient de la tolérance au "soi" (propriété des cellules immunocompétentes de ne pas s'attaquer au soi), dans la sélection négative des lymphocytes T (élimination des lymphocytes auto-réactifs - contre le "soi").
  • Des thymocytes qui correspondent aux cellules lymphoïdes immatures provenant de la moelle et qui prennent cette appellation en arrivant dans le thymus et jusqu’à ce qu’elles en sortent.
  • Des cellules épithéliales qui forment la trame dans laquelle va se loger les thymocytes et qui sécrètent des facteurs nécessaire à la différenciation des thymocytes. Le corps de Hassal* de la medulla produit la lymphopoïétine.
  • Des macrophages.



* A. H. Hassal (1817 - 1894) : médecin anglais, connu dans la recherche médicale, mais également zoologiste

Les fonctions du thymus

Le thymus est le siège de la maturation et de la sélection des lymphocytes T.
Le thymus intervient également dans sélection positive des lymphocytes T mais aussi dans les phénomènes de tolérance naturelle au "soi" par l’élimination des lymphocytes immatures auto-réactifs (sélection négative).
Le rôle du thymus est plus complexe encore compte tenu de son implication dans la maturation des lymphocytes T régulateurs (Treg). Une dysfonction de ce processus peut aboutir à la survenue de manifestations auto-immunes.

Les cellules immunitaires

Les cellules de la réponse immunitaire innée

  • Les phagocytes
    • Monocytes, macrophages, cellules dendritiques, polynucléaires ou granulocytes
  • La cellule NK
  • Le mastocyte
  • Les cellules résidentes

Les cellules de la réponse immunitaire adaptative

  • Les lymphocytes B, lymphocytes T (CD4, CD8, Treg,...)

Cellules à l’interface entre les deux systèmes

  • La cellule NKT, lymphocytes Tγ-δ

Mise à jour

1er décembre 2018