Les thérapies ciblées

Bloquer le facteur de croissance HER2...

POURQUOI ?

Le facteur de croissance HER2 ou c-erb2 est surexprimé dans environ un quart des cancers de l'estomac, de type intestinal. Ce facteur est considéré comme pronostic par d'assez nombreuses équipes de chercheurs.

BLOQUER LE FACTEUR DE CROISSANCE

Sur cette base théorique, plusieurs essais, dont l'étude de phase 3, ToGA, portant sur 584 malades présentant une maladie avancée surexprimant le facteur HER2, ont montré la pertinence de cette approche théorique.
Les résultats de cette étude comparant l'association cisplatine + 5-FU ou capecitabine (Xéloda™) avec ou sans Herceptin™ montrent une augmentation significative du temps sans progression de la maladie et de la survie globale, en faveur de l'Herceptin™, ce d'autant plus nette que le niveau de surexpression de HER2 est élevé.

HERCEPTIN

L'indication homologuée

Ce médicament est désormais indiqué uniquement pour le traitement de l'adénocarcinome métastatique de l'estomac ou de la jonction œso-gastrique, avec surexpression tumorale de HER2, en association à la capécitabine (Xéloda™) ou au 5-fluoro-uracile et au cisplatine, chez les patients n'ayant pas été précédemment traités pour leur maladie métastatique.

En pratique...

Le médicament est administré à une dose de charge initiale de 8 mg/kg, suivie 3 semaines plus tard de 6 mg/kg, puis de 6 mg/kg toutes les 3 semaines en perfusion d'environ 90 minutes. Si la dose de charge initiale a été bien tolérée, les doses suivantes peuvent être administrées en perfusion intraveineuse de 30 minutes.

Le Cyramza™ (ramucirumab)

EN BREF...

C'est un anticorps monoclonal recombinant de type IgG1

Il cible le récepteur 2 (VEGFR2) du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VGEF)

Ce que dit la recherche clinique...

L’étude REGARD de phase III a évalué l’intérêt du ramucirumab comme traitement des adénocarcinomes de l’estomac et de la jonction oeso-gastro-duodénale après échappement à une chimiothérapie de 1 ère ligne à base de platine et/ou fluoropyrimidine chez 355 patients.
Dans cette étude, on a observé une amélioration significative de la survie.
La tolérance a été celle des médicaments de cette classe avec, en particulier, de l'hypertension artérielle.
L’intérêt de cette molécule a été confirmé, uniquement chez les occidentaux, par l'étude RAINBOW, essai de phase III contre placebo qui a évalué le ramucirumab en combinaison avec le paclitaxel en deuxième ligne de cancer du cardia et de l’estomac.

SON INDICATION

L'association avec le Taxol™ est homologuée comme traitement de seconde ligne des formes avancées de la maladie
La dose est de 8 mg/kg administrée IV toutes les deux semaines..

Mise à jour

8 novembre 2014