Infos pratiques Organisation de la cancérologie en France Le plan cancer en france

[imprimer la page]

Le plan cancer en france

L’objectif du plan est de garantir, à tous les patients, une prise en charge de qualité...

Les principes généraux de ce plan sont les suivants :

  • Favoriser l’information du patient et son accord sur l’orientation et les modalités de son parcours thérapeutique,
  • Permettre un accès rapide au diagnostic,
  • Organiser des conditions optimales d’annonce du cancer,
  • Piloter une stratégie de traitement, définie sur la base d’un avis pluridisciplinaire et des référentiels validés et régulièrement actualisés,
  • Remettre, à chaque patient, un Programme Personnalisé de Soins (P.P.S.), décrivant son parcours individualisé de soins,
  • Veiller à une prise en charge, globale et continue avec le domicile, associant la mise en œuvre de traitements de qualité et l’accès aux soins de support,
  • Mettre en œuvre de traitements spécifiques de qualité dans les meilleurs délais, en particulier en chirurgie, en radiothérapie et en chimiothérapie,
  • Permettre l’accès, systématique, aux soins de support.


Les critères d'une prise en charge globale de qualité

Ils reposent sur plusieurs principes :

  • L’information et l’obtention du consentement éclairé du patient sur le plan thérapeutique qui lui est proposé,
  • Un accès rapide au diagnostic,
  • Des conditions d'annonce de la maladie organisées,
  • La proposition d’un plan thérapeutique fruit de la pluridisciplinarité et basé sur des référentiels validés,
  • L’élaboration d’un programme personnalisé de soins,
  • Une prise en charge globale de la maladie, comprenant, l’assurance, en toute circonstance, d’une continuité des soins, l’accès aux soins de support et l’accès, le cas échéant aux soins palliatifs.


Les moyens thérapeutiques

LA CHIRURGIE

C'est un traitement du cancer qui guérit une proportion importante de cancers. La chirurgie est souvent la première étape du traitement curatif du cancer. Cette prise en charge initiale conditionne directement le pronostic.Les services de chirurgie doivent d isposer d’un agrément en tant qu'établissement habileté à soigner le cancer et j ustifier d’un seuil d'activité minimale.

La collaboration avec les anatomo-pathologistes et les anesthésistes réanimateurs est essentielle pour obtenir des résultats de qualité.

LA RADIOTHÉRAPIE

C’est une modalité de traitement qui concerne plus de la moitié des patients.

Les établissements doivent disposer d’une autorisation par activités spécifiques pour le traitement du cancer.


Pour la radiothérapie externe

Ils doivent disposer d'au moins deux appareils et de traiter, au moins, 600 patients par an.
Les centres agréés doivent r accourcir les délais de prise en charge, en optimisant leur organisation,m oderniser leurs appareils, permettant la mise en œuvre des techniques modernes de radiothérapie, comme la radiothérapie conformationnelle, p articiper à un réseau de cancérologie, régional et ville hôpital et d isposer d'un Centre de Coordination en Cancérologie (3C).


LA CHIMIOTHÉRAPIE

Elle constitue un des modes principaux de traitement du cancer.

Elle s’administre dans un établissement de santé, le plus souvent en hospitalisation de jour à temps partiel, ou bien au domicile dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD). Certaines chimiothérapies peuvent être également réalisées au domicile par des professionnels de santé libéraux selon des critères précis fixant les conditions d’utilisation des anticancéreux injectables inscrits sur la liste prévue à l’article L 5126-4 du code de la santé publique.


L’utilisation de ces médicaments

Elle doit s’appuyer sur des protocoles validés par des essais thérapeutiques contrôlés.

 
LES SOINS DE SUPPORT

Tous les patients atteints de cancer doivent avoir accès à des soins de support.

Ces soins sont définis en oncologie comme l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie conjointement aux traitements onco-hématologiques spécifiques, lorsqu’il y en a.


Les soins de support font partie intégrante de la démarche de cancérologie.


LES CENTRES DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C)

PÉRIMÈTRE

Ce sont les établissements de santé, les centres de radiothérapie autorisés en cancérologie ou les sites de cancérologie dont les structures peuvent se regrouper pour former un centre de cancérologie.

MISSIONS

Les centres de coordinations 3C ont pour objectifs principaux :

  • La mise à disposition à tous les médecins et soignants des référentiels, thésaurus et protocoles de traitement pour chaque type de cancer ainsi que leur mise à jour et l’audit interne de leur utilisation,
  • La mise en œuvre des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). La RCP se compose, au minimum, d'un oncologue, d'un spécialiste d'organe, d'un radiothérapeute et d'un chirurgien et de tout autre praticien concerné par la pathologie cancéreuse traitée, cette composition est adaptée au type de cancer étudié. Les médecins traitants peuvent s'y associer.
  • La circulation de l’information médicale
  • La mise en place du dispositif d’annonce
  • L’élaboration des programmes personnalisés de soins et le cas échéant le suivi individualisé des parcours patients, intégrant les soins à domicile et la coordination avec les acteurs du réseau territorial, ainsi que les relations avec les établissements membres du pôle régional pour permettre l’accès au recours
  • La traçabilité et la rétro-information sur les activités cancérologiques médico-chirurgicales et pharmaceutiques de l’établissement, concernant en particulier :
    • Les données d’activité sur la base Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI)
    • La politique du médicament et son bon usage
    • L'information des patients et des familles
    • L’accès aux soins de support, aux essais cliniques et à l’innovation
    • L’évaluation de la satisfaction des patients et des équipes soignantes.

  • La coordination d’initiatives telles que la mise en œuvre de structures d’informations et de soutien des patients


LES PÔLES RÉGIONAUX

Le pôle régional est constitué par les établissements de santé ou les sites de cancérologie. Il pour mission d’être un pôle de recours qui assure, au niveau de la région, l’équité d’accès à l’innovation, à la recherche clinique et aux traitements lourds et complexes.
Il garantit que l’offre de recours est disponible et accessible, en r
éunissant les compétences d’expertise, de recherche clinique et d’innovation pour disposer de l’ensemble des ressources de recours identifiées, avec pour certaines d’entre elles la possibilité d’un recours inter-régional et en g arantissant l’accès, selon le cas, à un avis spécialisé, à un second avis ou à un plateau technique spécifique.
Enfin, ils participent à l’enseignement, à la recherche et à l’innovation dans le cadre des missions des facultés de médecine (UFR de médecine).


Mise à jour

16 août 2016



Glossaire - Plan du site - Mentions légales
Ce site respecte les principes de
la charte HONcode
. Vérifiez ici.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
arcagy