Infos pratiques Arrêter de fumer Le tabac

[imprimer la page]

Le tabac

  • Récolte des feuilles de tabac

Le contexte

UN TUEUR SILENCIEUX

Le tabagisme est l’addiction la plus difficile à traiter et pourtant, c’est la première cause de mortalité évitable...

Le tabac c'est annuellement un excès estimé de 4,5 millions de décès dans le monde, 550 000 en Europe et 70 000 en France. Il faut savoir que 160 000 décès par ans sont attendus, en France, si le tabagisme reste à son niveau actuel.

Aux USA et bientôt en France, le tabac est devenu la première cause de mortalité féminine, avant le cancer du sein et en 2030, la mortalité sera multipliée par 10 chez les femmes chez lesquelles les pathologies évoluent à bas bruit car leurs lésions sont moins bruyantes avec peu de signes cliniques et davantage de métastases.

POURTANT LES GENS SAVENT...

Aujourd’hui les fumeurs ont en majorité connaissance des méfaits du tabac mais, 20 à 30 % d'entre eux disent vouloir continuer à fumer... Cependant de 60 à 80 % des fumeurs disent vouloir réduire ou arrêter !

DES EFFETS COLLATÉRAUX…

Une méta-analyse a porté portant sur cinq études de cohorte américaine incluant 421 378 hommes et 532 651 femmes âgés de 55 ans ou plus qui ont été suivis de 2000 à 2011 ??
Au cours de la période de suivi, il y a 181 377 décès, dont 16 475 chez les fumeurs.
Environ 17 % de la surmortalité chez les fumeurs était due à des associations avec des causes qui ne sont pas actuellement établies qu'elle est attribuable au tabagisme. Il s'agissait d'associations entre les fumeurs et les décès dus à

  • Une insuffisance rénale (risque relatif (RR), 2.0 ; intervalle de confiance de 95 % [IC], 1,7 à 2,3)
  • Une ischémie intestinale : RR = 6.0 (4,5 à 8,1)
  • Une cardiopathie hypertensive : RR = 2,4 (1,9 à 3.0)
  • Des infections : RR = 2.3 (2.0 à 2,7)
  • Des maladies respiratoires, autres que la bronchite chronique et l’asthme : RR = 2.0 (1,6 à 2,4)
  • Cancer du sein : RR = 1.3 (1,2 à 1,5)
  • Cancer de la prostate : RR = 1,4 (1,2 à 1,7)


Parmi les anciens fumeurs, le risque relatif pour chacune de ces pathologies decroit avec le temps écoulé depuis l’arrêt du tabac.


La fumée du tabac responsable de la survenue ou de l'aggravation de nombreuses maladies...

  • 40 % des décès par cancer sont attribuables au tabac
    • Les cancers du poumon dans 85 % des cas
    • Les cancers de la sphère ORL
    • Les cancers de la vessie dans 40 % des cas
    • Les cancers de l’œsophage
    • Les cancers du rein, du pancréas, du col de l'utérus
    • Les maladies cardiovasculaires

  • Les maladies respiratoires, en particulier la bronchite chronique (BPCO)
  • Comme facteur aggravant de nombreuses autres pathologies


POURQUOI FUME-T-ON ?

Le fumeur, très souvent, défend avec conviction des arguments en faveur de son tabagisme, comme par exemple :
  • Sa liberté, en invoquant son indépendance par rapport aux parents, à l’ordre social, aux lois,
  • La convivialité de la cigarette qui est un lien entre les membres d’un groupe, témoignage d’intégration,…
  • Un plaisir car l’inhalation représente une voie d’administration rapide avec atteinte d’un pic de nicotine important en quelques minutes. Ce sont ces « shoots » répétés tout au long de la journée qui vont entraîner la dépendance. S’il est vrai que quelques cigarettes, liées à une situation précise donnent le plaisir, continuer à fumer évite le déplaisir car 99 % des cigarettes sont allumées quand la nicotinémie baisse et il ne faut que quelques secondes après la première bouffée pour que le taux de nicotinémie remonte !
  • Un effet psychotrope car ses effets sont psychostimulants, antidépresseurs, anorexigènes par un mécanisme dopaminergique et glutamatergique.



La fumée de tabac = 4000 substances

La fumée du tabac  ne comporte pas moins de 4000 composés :

  • Le monoxyde de carbone (CO), responsable des pathologies cardio-vasculaires et de l’hypoxie fœtale (manque d'oxygène) lors du tabagisme maternel
  • La nicotine qui rend dépendant
  • Le benzopyrène, goudron carcinogène, le polonium, élément radioactif de demi-vie >1000 ans, les nitrosamines et les dioxines, carcinogènes responsables des pathologies pulmonaire
  • Le cadmium, l’acroléine


Mise à jour

12 février 2015



Glossaire - Plan du site - Mentions légales
Ce site respecte les principes de
la charte HONcode
. Vérifiez ici.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
arcagy