Qu'entend-t-on par ce terme?

Les médecines complémentaires ou alternatives

Ces médecines ont été définies de plusieurs façons.

  • Le NCCAM (National Center for Complementary and Alternative Medicine ) les définit comme "étant un groupe de systèmes médicaux de santé, de pratiques et de produits divers qui ne sont pas considérés comme faisant partie de la médecine conventionnelle"
  • Une autre façon de définir ces médecines est toute technique qui n'est ni enseignée couramment dans les facultés de médecine, ni disponibles dans les hopitaux
  • Le Conseil de l'Ordre des Médecins les définit comme des pratiques médicales « non éprouvées ». Cela signifie que les arguments scientifiques avancés pour ce type de médecine n'ont pas fait leurs preuves, selon les critères scientifiques exigés pour tout traitement.

Les techniques employées sont multiples. Certaines agissent en complément des traitements usuels, d'autres, cherchent à les remplacer et sont considérées comme potentiellement dangereuses.

La plupart de ces techniques ne sont pas spécifiques au traitement du cancer et sont utilisées dans diverses pathologies :

  • Les médecines dites corporelles ou de soutien psychologique non classiques
  • L’homéopathie
  • L'acupuncture

D'autres méthodes visent à guérir le cancer ou sont proposées comme traitement adjuvant mais il n'existe aucune preuve tangible de leur efficacité et du non-danger pour les patients.

L'enquête de 2006...

LES CHIFFRES

Une étude menée dans un centre d'oncologie parisien et portant sur des adultes a donné les résultats suivants.
Près de 35% des malades ont eu recours à ce type de médecine essentiellement pour :
  • Atténuer les effets secondaires des traitements dans 66 % des cas
  • Pour stimuler le système immunitaire dans 61% des cas
Parmi les malades qui ont eu recours à ces médecines, il s'agissait :
  • D'homéopathie dans 42 % des cas
  • De traitement à base de plantes dans 27 % des cas
  • De la prise de vitamines dans 18 % des cas
Parmi les techniques utilisées, les patients ont eu des séances
  • D'acupuncture dans 22 % des cas
  • De massages dans 10 % des cas

UN MESSAGE...


Un malade sur trois atteint d'un cancer a recours à ces médecines alternative.
Vous n'êtes donc pas seul à vous interroger....
Votre oncologue est parfaitement au courant de ces résultats !    

Mise à jour

7 avril 2010