Autres marqueurs

L’HORMONE GONADOTROPHIQUE CHORIONIQUE - HCG

SA NATURE

Le trophoblaste, tissu du placenta, est à l'origine de la sécrétion d'une hormone spécifique de la grossesse, l'HCG (Hormone Gonadotrophine Chorionique). C’est une glycoprotéine. Les valeurs sont élevées au cours de la grossesse ainsi que lors de certaines maladies comme la cirrhose, les ulcères de l’estomac ou du duodénum.

SON DOSAGE

Les valeurs normales


Les résultats sont exprimés en nanogrammes (ng)/ml.
Le taux normal de bêta-HCG est inférieur à 2 ng/ml.

Son intérêt

Dans le cadre du suivi d’un cancer du testicule ou d’un cancer du placenta (choriocarcinome), le dosage de la bêta-HCG dans le sang permet de vérifier l’efficacité du traitement (normalisation de son taux) ou de détecter une éventuelle rechute en cas de ré-ascension de son taux.

LA THYROGLOBULINE

SA NATURE

C’est une glycoprotéine iodée de très grande taille et de poids moléculaire 660 kDa secrétée par les thyrocytes. Chez le sujet sain, il existe plusieurs isoformes de thyroglobuline de taille différente.Le dosage de la thyroglobuline s’effectue sur sérum ou sur plasma.

SON INTÉRÊT

La thyroglobuline est un marqueur sérique de surveillance des cancers thyroïdiens différenciés traités. Il n'existe pas d'élévations non spécifiques de la thyroglobuline liées à d’autres maladies que les pathologies thyroïdiennes, mais on peut observer des élévations de la thyroglobuline dans certaines circonstances comme :

  • Un hématocèle
  • Une maladie de Graves-Basedow, dans 20 à 50 % des cas
  • Une thyroïdite aiguës ou subaiguë
  • Un goitre simple ou un goitre nodulaire toxique

L’interprétation d’une valeur de thyroglobuline nécessite de connaître l’état de stimulation (soit après sevrage hormonal soit après stimulation par la rhTSH) ou de freinage (sous traitement hormonal) de la thyroïde (dosage de la TSH). Son dosage doit être accompagné d'une mesure de la concentration d'anticorps anti-thyroglobuline par une méthode sensible.

La chromogranine A (CGA)

SA NATURE

C'est une protéine acide composée de 439 acides aminés et de 49kD. Elle fait partie de la famille des granines et est localisée dans les granules de sécrétion des cellules neuroendocrines.
La CGA est une pro-hormone qui subit une maturation par clivage protéolytique pour aboutir à des peptides bioactifs : vasostatines, chromostatine, pancréastatine, parastatine) qui ont des fonctions paracrines et autocrines.

LES TAUX NORMAUX

La CGA circulante est présente chez les sujets sains et les valeurs obtenues sont indépendantes de l'age et du sexe.
Les taux retrouvés chez les sujets sains sont compris entre 27 et 94 ng/ml, et la médiane est de 44 ng/ml.

SON INTÉRÊT

La CGA est un marqueur spécifique des tumeurs neuroendocrines.
L’intérêt du dosage sérique de la CGA a d’abord été démontré dans le phéochromocytome puis rapidement étendu à d’autres cancers endocrines avec des élévations de taux particulièrement significatives dans les carcinoides intestinaux et les tumeurs neuroendocrines du pancréas. 
Le taux de CGA circulante est associé à une différenciation neuroendocrine et relié à la masse tumorale.
Des auteurs ont également montré que la présence de CGA dans les cancers prostatiques est le signe d’une évolution défavorable.Ces taux pathologiques ont pu être associés à une survie diminuée indépendamment du stade.

D'autres marqueurs...

LE SCC-Ag ( Squamous Cell Carcinoma Antigen )

Une sérine protéase

C’est une sub-fraction de l’antigène associé aux tumeurs TA-4  décrite, en 1977, par Kato et al.. Le SCC appartient aux inhibiteurs des sérines protéases.
C’est un nouveau marqueur utile pour préciser le pronostic avant traitement et pour suivre l’évolution sous traitement des cancers du col de l’utérus.


Les valeurs normales

Les résultats sont exprimés en microgrammes (ng)/ml.Le seuil de « positivité » est pour des valeurs au-delà de 2,5 μg/L

Son utilité

Ce marqueur est utile pour le suivi de certains cancers de type épidermoïdes, comme le cancer du col de l'utérus ou de l’œsophage. Son dosage permet   :

  • Identifier, avant traitement, les patients N+, à risque
  • Préciser le pronostic de la maladie
  • Prédire la réponse au traitement
  • Suivre les malades et détecter une éventuelle rechute.

LE CA50

Les valeurs normales

Les résultats sont exprimés en unités (U)/ml.
Le seuil de positivité est pour des valeurs supérieures à 25 U/ml

Son intérêt

Il réside exclusivement dans l’établissement du pronostic et dans le suivi thérapeutique des cancers pancréatiques et coliques
En pratique, il semble légitime de demander un CA 50 uniquement lorsque le CA 19-9 n’a pas apporté les éléments diagnostics attendus

LE NSE ( Neuron Specific Enolase )

Sa nature

C’est un enzyme glycolytique composé de sous unités alpha, bêta ou gamma.
L’ENS est le dimère gamma-gamma de l’énolase.

Les valeurs seuils

Deux techniques de dosage sont possibles :

  • La méthode radio-immunologique (RIA = radio immuno assay) pour laquelle la valeur seuil est de 25 ng/ml
  • La méthode immuno-enzymatique (IE) pour laquelle la valeur seuil est de 12,5 ng/ml.

Son intérêt

Il réside essentiellement dans le suivi des tumeurs neuro-endocriniennes et tout particulièrement les neuroblastomes,certains cancers du poumon à petites cellules.

LA PROTÉINE S100

C’est un paramètre biologique reconnu pour la détection des récidives des mélanomes.

LE CA 72.4

C'est un facteur pronostique des adénocarcinomes de l’estomac. Il est utile pour la surveillance thérapeutique et le suivi.

LE Cyfra 21.1 

La valeur seuil est de 3.3 ng/ml.
C'est un facteur pronostique des cancers du poumon de type épidermoïdes. Il est utile pour la surveillance thérapeutique et le suivi.

Mise à jour

4 avril 2016