Les cellules tumorales circulantes

De quoi s'agit-il ?

Les cellules tumorales circulantes (CTC)

Après la formation et la croissance d’une tumeur solide (ex : cancer du sein, de la prostate, du colon), les cellules tumorales se décrochent activement de la tumeur primaire et circulent dans le compartiment circulant pour atteindre des organes distants comme la moelle osseuse, le foie, le poumon ou le cerveau.

Ces cellules tumorales circulantes peuvent être enrichies et détectées par différentes technologies qui se basent sur leurs propriétés physiques et biologiques pour les séparer des cellules hématopoïétiques normales environnantes.

L’analyse des CTC est considérée par certains comme une biopsie liquide en temps réel de la tumeur pour les patients malades d’un cancer.

Leur intérêt

Le pronostic très petites tumeurs est principalement déterminé par la dissémination des cellules tumorales de la tumeur primaire vers les organes distants et leur croissance dans leur nouvel environnement .

Les cellules tumorales disséminées et les micrométastases peuvent rester dans un état de dormance pendant de nombreuses années après une résection complète de la tumeur primaire avant qu’elles ne se développent sous forme de métastase : on parle de maladie résiduelle cancéreuse.

Les cellules tumorales disséminées (DTC) dérivent de telles métastases. Elles peuvent circuler à nouveau à travers le compartiment sanguin et coloniser d’autres organes distants, donnant lieu à des métastases secondaires.

Les DTC qui redeviennent des CTC peuvent retourner au niveau de la tumeur primaire, un processus appelé "tumor self-seeding’"ou réensemencement de la tumeur primaire ou ensemencement croisé et peuvent générer des clones métastatiques agressifs. Ces CTC ont ainsi la capacité à contribuer aux rechutes locales.

Intérêt de la recherche sur les CTCs en tant que biopsie liquide

  • Évaluation du risque des rechutes métastatiques ou progression métastatique (information pronostique)
  • Stratification et la surveillance en temps réel des thérapies
  • Identification de cibles thérapeutiques et de mécanismes de résistance aux traitements
  • Compréhension de la cascade métastatique chez des patients ayant un cancer.

Mise à jour

17 juillet 2019