Newsletter ARCAGY – GINECO

Newsletter N°13 - Septembre 2018

Frédéric Selle

Edito du Président, Frédéric Selle

Après une première partie de l'année très riche avec le démarrage de 2 études et le dépôt de 4 projets d’essai, la rentrée s’annonce tout aussi chargée avec tout autant de nouveaux projets à déposer.

Le prochain congrès de l’ESMO au mois d’octobre verra le GINECO à l’honneur puisque nous aurons 2 études en présentation orale : l’étude ALIENOR d’Isabelle Ray-Coquard et l’étude des allemands AGO 2.21. Aussi nous attendons avec enthousiasme les résultats très attendus de l’étude SOLO1 (olaparib en maintenance de 1ère ligne des cancers de l‘ovaire) où le GINECO s’est beaucoup impliqué avec un taux inclusion significatif de ses centres investigateurs. Avec les résultats de l’étude MITO 16 à l’ASCO et ces futurs résultats qui seront présentés à l’ESMO le monde de l’onco-gynécologie bouge et on assiste à une révolution dans la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire. C’est très excitant d’avoir autant de résultats positifs et intéressants.

Et quand on voit tous les nouveaux projets qui vont arriver, cela n’est pas prêt de s’arrêter !

Je vous laisse découvrir toute cette activité foisonnante du groupe au travers de cette Newsletter.

Bonne lecture !

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle rentrée !

Amicalement

Frédéric


Tableau de bord des études en cours d'inclusion

Nom de l’Etude

Indication

Schéma

Centres ouverts

(ou en cours d’ouverture)

Inclusions en date
du 04/09/2018

Objectif
France

Cible

EWOC-1

Ovaire 1ère ligne femmes âgées vulnérables

Evaluation de 3 stratégies thérapeutiques d’adaptation comprenant paclitaxel et/ou carboplatine

50

409 patientes dans le registre
dont 108 dans l’essai

150

IMAGYN 050

Ovaire 1ère ligne

TC + bevacizumab +/- atezolizumab

10

21

39

ORéO

Ovaire rechute tardive

Entretien par Olaparib. (Re-challenge iPARP)

19

22

90

TAPAZ

Ovaire rechute précoce ayant reçu Avastin en 1ère ligne

Paclitaxel hebdo + pazopanib

40

103

117

REGOVAR

Ovaire en rechute tardive asymptomatique

Regorafenib versus tamoxifène

Environ 40

67

114

ATALANTE

Ovaire rechute tardive

Chimiothérapie + Avastin + atezolizumab

40

258

160

NICCC

Ovaire cellules claires en rechute

Nintedanib versus chimiothérapie

20

22

20 à 25

SHAPE

Col utérin précoce

Hystérectomie élargie versus hystérectomie simple

40

94

160

TRUST

Ovaire 1ère ligne

Chirurgie suivie de chimio versus chimio néoadjuvante + chirurgie d’intervalle

4

18

150

SENTICOLIII

Col utérin précoce – Ganglion sentinelle

Biopsie ganglion sentinelle seule versus biopsie + lymphadénectomie

Environ 50

7

Environ 200

INeOV

Ovaire néo-adjuvant

Chimiothérapie + durvalumab + tremelimumab

15

9

66

Neopembrov

Ovaire néo-adjuvant

Chimiothérapie + pembrolizumab

33

35

90 

FANDANGO

Endomètre avancé ou en rechute

TC +/- nintedanib

11

44

40


Tableau de bord des études en cours d'ouverture ou à ouvrir prochainement

Nom de l’Etude

Indication

Schéma

Centres à ouvrir

Objectif
France

Cible

CHRONO

Ovaire chirurgie 1ère ligne

Chirurgie d’intervalle après 3 ou 6 cycles

30

210

DUO-O

Ovaire 1ère ligne

CTC + beva +/- durvalumab +/- olaparib

14

70

FIRST

Ovaire 1ère ligne

Chimio + niraparib + TSR042 versus traitelent standard

42

240

BOLD

Ovaire rechute tardive

Olaparib + durvalumab + bevacizumab

10

63

NIQole

Ovaire rechute tardive

Evaluation de la qualité de vie des patientes traitées avec niraparib

35

140

RETROLA

Ovaire rechute tardive

Etude rétrospective patientes traitées avec olaparib

30

110

UTOLA

Endomètre avancé

Olaparib en maintenance

35

147

3 personnages et fleche rouge

Le GINECO à l’honneur à l’ESMO 2018 !

Après l’étude MITO 16 (A multicenter phase III randomized study with second line chemotherapy ± bevacizumab in patients with platinum sensitive epithelial ovarian cancer recurrence after a bevacizumab/chemotherapy first line) présentée par les italiens à la session orale gynéco au dernier ASCO, ce sera pour le GINECO 2 présentations orales et 1 plénière au prochain ESMO.

  • L’étude ALIENOR (Alienor/ENGOT-ov7 randomized trial exploring weekly Paclitaxel (wP) + bevacizumab (bev) vs wP alone for patients with ovarian Sex Cord tumors (SCT) in relapse) : 1ère étude internationale randomisée dans les tumeurs rares de l’ovaire
  • L’étude AGO 2.21 (Carboplatin /pegylated liposomal Doxorubicin /Bevacizumab (CD-BEV) vs. Carboplatin/Gemcitabine /Bevacizumab in patients with recurrent ovarian cancer. A prospective randomized phase III ENGOT/GCIG Intergroup study of the AGO, AGO-Austria, ANZGOG, GINECO and SGCTG.)
  • En enfin en session plénière l’étude SOLO1 (olaparib en maintenance des cancers de l’ovaire en 1ère ligne)

Nous espérons que vous serez nombreux à venir écouter ces résultats qui s’annoncent déjà très excitants !

 


TAPAZ : dernière ligne droite, on compte sur vous tous !

Cette étude, démarrée il y a presque 3 ans  est la première étude qui permettra d’obtenir des données sur l’efficacité des anti-angiogéniques Tyrosine kinase après bevacizumab. C’est pourquoi il est important de la terminer rapidement pour avoir vite les résultats. Il ne manque plus que 15 patientes pour terminer. On compte donc sur vous TOUS ! Un grand MERCI d’avance !

 


ATALANTE : l’international est parti, déjà 4 pays à bord en plus de la France

Les autrichiens, les espagnols et tout récemment nos partenaires de République tchèque et d'Allemagne viennent de rejoindre la France. Un recrutement au dessus des prévisions depuis le début de l’étude qui est actuellement à plus de 293 patientes randomisées. Le circuit du statut PDL-1 à l’inclusion se passe sans encombres, même au niveau des centres étrangers.

 


Faut-il redonner un parp à des patientes en ayant déjà reçu ? L’étude OREO permettra de répondre à cette question

L’étude européenne OREO, promue par le laboratoire AZ et pour laquelle le GINECO est leader, a démarré il y a un peu moins de 1 an. Avec 40 patientes à ce jour, le recrutement est encore lent puisqu’il faut attendre que les patientes aient pu recevoir un anti-parp dans la ligne antérieure. Certains pays n’ayant eu que récemment leur autorisation de mise sur le marché (olaparib ou niraparib), le recrutement n’est pas encore celui espéré. Il faut rester motivé sur cet essai car c’est à ce jour le seul essai qui permettra de répondre à la question du rechallenge.

 


Démarrage de l’étude internationale SENTICOL III dans le cancer précoce du col utérin

L’étude SENTICOL III, qui permettra de répondre à la question de la validation de la biopsie du ganglion sentinelle, vient de démarrer en France. Le recrutement va être long puisque l’on attend 900 patientes et nous espérons que les 1ers centres ou groupes internationaux pourront démarrer avant la fin de l’année.

 


Première collaboration UCBG-GINECO dans le cancer du sein métastatique : étude PADA-1

Plus de 800 inclusions en 18 mois, c’est un excellent recrutement et surtout une belle réussite pour cette 1ère collaboration UCBG-GINECO. Un amendement est en cours pour permettre l’inclusion de 200 patientes supplémentaires. A ce jour en effet, seulement 25 patientes sur 160 ont été randomisées.

 


Lancement de l’étude internationale FIRST : c’est pour bientôt !

L’étude internationale FIRST dans les cancers de l’ovaire en 1ère ligne (traitement standard +/- niraparib +/- TSR042) est une étude entièrement conçue par le GINECO : originale, cette étude prévoit un bras contrôle adaptatif en fonction du traitement standard en cours. C'est-à-dire qu’au fur et à mesure des résultats des études de première ligne, les bras qui sont démontrés ne plus être standard seront fermés dans les populations concernées. La France sera le pays le plus représenté avec plus de 40 centres participants. L’étude devrait pouvoir démarrer avant la fin de l’année.

 


Le RGPD : le règlement européen sur la protection des données

Depuis le 25 mai dernier est entré en vigueur le règlement européen sur la protection des données. Ce texte européen a notamment pour objectif de renforcer les droits des individus concernant les données personnelles telles que le droit à la limitation, le droit à la portabilité des données personnelles, le droit à l’effacement.

Ce texte vous permet de mieux contrôler l’utilisation qui est faite de vos données que ce soit dans le domaine de la recherche clinique ou du fonctionnement d’ARCAGY-GINECO.

ARCAGY-GINECO vous assure son engagement et  la prise en compte des mesures RGPD dans son activité. Pour toute question relative au traitement de vos données que ce soit dans le cadre de la recherche clinique ou du fonctionnement d’ARCAGY-GINECO en général, vous pourrez contacter le DPO (délégué à la protection des données) sur le mail suivant dpo@arcagy.org

Plus d'informations sur le site d'ARCAGY-GINECO (www.arcagy.org).

 


Le Triathlon des Roses en Septembre à Paris : cette année pour la 1ère fois avec des hommes !

Depuis quelques années déjà, ARCAGY, le Gineco et IMAGYN participent ensemble au Triathlon des roses www.triathlondesroses.fr organisé par la fondation ARC pour lancer la période d’octobre Rose. Traditionnellement, nous essayons de monter des équipes : patiente, médecin, recherche (ARCAGY).

Cette année, le triathlon des roses aura lieu à la fois à Paris le samedi 22 septembre de 9h à 13h dans le Parc de St Cloud et toujours à Toulouse le dimanche 23 septembre de 14h à 17h30. Il s’agit d’un triathlon spécial avec des distances adaptées.

La grande nouveauté est que cette année à Paris, comme c’est Denis Brogniart le parrain, les équipes peuvent être mixtes. Donc Messieurs à vos maillots, vélos, baskets pour participer à ce beau moment de partage et de symbole de lutte contre la maladie.


3 personnages et fleche rouge
Nous contacter

Si le message ne s'affiche pas correctement, accédez à la version en ligne

Pour être sûr(e) de recevoir tous nos emails, ajoutez newsletter@arcagy.org à votre carnet d'adresses !

Si vous souhaitez vous désabonner de la newsletter d’ARCAGY, rendez-vous sur cette page.